Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le grand rush attendu ce samedi dans les magasins pour les courses de Noël

Le Figaro20/12/2014 à 14:42

VIDÉO - Les Français dépenseront l'équivalent de 2 millions d'euros chaque minute dans les magasins le 20 décembre, selon une étude. Les commerçants notent toutefois que les consommateurs étalent de plus en plus leurs achats sur le mois de décembre.

Le marathon de Noël bat son plein. Et ce samedi 20 décembre marquera le pic d'activité des Français dans leur shopping de fin d'année. Près de 14 millions de consommateurs devraient se ruer dans les magasins ce jour là pour effectuer leurs achats de cadeaux, selon une étude* réalisée par le Centre for Retail Research (CRR) pour le site de bons de réduction ma-reduc.com et dévoilée au Figaro. Ils dépenseront 1,48 milliard d'euros au total durant les douze heures d'ouverture des magasins, soit l'équivalent de 2 millions d'euros dépensés chaque minute. Chaque Français dépensera en moyenne 105,71 euros ce samedi, un budget en hausse de 2% par rapport à l'année dernière.

Les boutiques physiques restent le lieu d'achat privilégié des consommateurs à Noël. Selon l'étude annuelle de Deloitte, seul un tiers d'entre eux comptaient effectuer leurs achats en ligne cette année, soit un recul de 5 points par rapport à 2013. Le cabinet d'études prévoyait en outre que les Français, dont le pouvoir d'achat reste sous pression, étaleraient davantage leurs achats de Noël. A la fin novembre, 43% d'entre eux devaient avoir effectué leurs courses. La majorité des cadeaux seront toutefois achetés en décembre, avec 33% des dépenses réalisées sur les 15 premiers jours du mois et 18% sur les neuf jours précédant Noël.

Sur le terrain, les enseignes constatent en effet un échelonnement des dépenses des Français. «La fréquentation des Quatre Temps a été particulièrement bonne dès le dernier week-end de novembre avec une progression de 4,6% par rapport à l'an dernier», observe Nicolas Kozubek, directeur du centre commercial situé dans le quartier francilien de La Défense. «Nos visiteurs ont été attirés par les opérations mises en place pour lancer les fêtes de fin d'année, que ce soit par le centre ou par les enseignes, comme le Black Friday Auchan, les soirées VIP Toys R Us, les Unexpected Days du 26 au 30 novembre.» Au total, une centaine d'offres exlusives ont été menées dans les 230 boutiques des Quatre Temps.

«Friands de repérage»

«Nos visiteurs veulent aussi prendre leur temps pour faire le bon cadeau, et sont ainsi toujours friands de repérage», ajoute Nicolas Kozubek. «Néanmoins, la montée en puissance tout au long du mois de décembre est toujours d'actualité!». Les Quatre Temps enregistrent ainsi une augmentation de la fréquentation de l'ordre de 75% lors des pics d'activité du mois de décembre et accueillent plus de 200.000 visiteurs les week-ends de cette période qui représente plus de 10% de la fréquentation et du chiffre d'affaires annuel du centre. Même tendance aux Galeries Lafayette sur le boulevard Haussmann à Paris, qui constatent en général un pic de fréquentation la semaine précédant Noël et s'attendent à accueillir 200.000 personnes le week-end du 20-21 décembre.

Au Printemps Haussmann, le vrai démarrage du marathon de Noël a bien eu lieu, comme prévu, le week-end du 6-7 décembre avec la première ouverture le dimanche de la saison qui a «dynamisé les visites». Le grand magasin a prévu d'accueillir près de 300.000 visiteurs chaque week-end du mois de décembre. «Deux phénomènes se croisent cette année: les achats cadeaux et les achats de prêt-à-porter chaud avec l'arrivée tardive de la saison», relève Pierre Pelarrey, directeur du Printemps Hausmann, qui note aussi une «baisse du budget des clients dans le climat économique actuel».

* L'étude «Shopping for Christmas 2014: Retail Prospects» a été réalisée en octobre 2014 en France et 6 autres pays en Europe (Allemagne, Belgique, Espagne, Italie, Pays-Bas et Royaume-Uni) ainsi qu'aux Etats-Unis. Enquête menée auprès de 50 grandes enseignes de détail dans chaque marché et respectivement 1000 interviews consommateurs.

VIDÉO - Amazon à l'heure du grand rush de Noël

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.