Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le fisc tombe sur la tête d'Uderzo

Le Figaro18/01/2011 à 10:07
Pour l'administration, le dessinateur ne peut être considéré comme co-auteur d'«Astérix». Cela change sa situation au regard des impôts.

Le 27 décembre, quelle ne fut pas la surprise d'Albert Uder­zo, père d'Astérix avec René Goscinny, de recevoir un courrier de l'administration fiscale le soumettant à un redressement de 203.000 euros. Motif, le fisc considère qu'il n'est pas le co-auteur d'Astérix, mais le «simple illustrateur» des aventures du Gaulois. Et cela a une incidence sur le montant de ses impôts.

À 84 ans, Albert Uderzo n'a pas supporté que «le fisc décide de me considérer simplement comme l'illustrateur d'Astérix et me soumette rétroactivement jusqu'à janvier 2007 à un redressement de 20 % sur l'ensemble des sommes déclarées sur les droits provenant de ces vingt-quatre albums. Pourquoi une telle injustice ? Après cinquante et un ans de bons et loyaux services, voilà que l'on me retire le droit d'être auteur». Pour lui, plus qu'une question d'argent, c'est une question de principe.

Ayant déjà fait l'objet de trois contrôles n'ayant rien donné, «le fisc m'attaque en avançant qu'être illustrateur est une "profession non commerciale", précise-t-il. Je sais que dans la profession, il ne s'agit pas d'une première. Jacques Tardi a eu les mêmes problèmes que moi».

Ce n'est pas tant l'aspect financier de l'affaire qui gêne Uderzo que «la brutalité et le manque de respect avec lesquels, cinquante et un ans après la création d'Astérix, le fisc se réveille et me dénie le droit d'être le co-auteur de mon cher petit Gaulois. Voilà une déchéance que je n'accepte plus à mon âge ! J'ai engagé un avocat spécialiste en droit fiscal et je vais me battre une nouvelle fois !»

L'avocat Emmanuel Pierrat, spécialiste du droit d'auteur et qui a publié un ouvrage sur les ayants droit, ne dit pas autre chose. «C'est absurde !, explique-t-il. Même si je ne connais pas le dossier, je suis franchement perplexe ! Il est clair qu'il existe depuis toujours une dichotomie entre le droit et la sécurité sociale, le droit d'auteur et le droit fiscal, composé de textes amphigouriques datant parfois du XIXe siècle. Tant qu'il n'y aura pas eu d'harmonisation entre ces différents textes législatifs subsisteront de telles âneries. Considérer qu'Albert Uderzo n'est pas le coauteur d'Astérix, cela ne tient pas la route. On dirait presque qu'un contrôleur fiscal à Bercy n'aime pas la BD!».

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.