Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le fisc réclame 9 millions d'euros à Johnny Hallyday

Le Figaro25/04/2012 à 00:03
Alors que le rocker fait son grand retour sur scène, un redressement fiscal a été notifié à Johnny Hallyday, selon le Canard enchaîné . Le chanteur s'est refusé à confirmer l'information.

Johnny Hallyday se retrouve encore dans le collimateur du fisc français. Selon le Canard enchaîné, le chanteur s'est vu notifier un redressement de 9 millions d'euros, au terme d'une lourde enquête menée depuis la fin 2010. En janvier 2011, plusieurs perquisitions avaient eu lieu chez lui et certains de ses proches. Hier le service de presse de Johnny Hallyday indiquait n'avoir «aucun commentaire à faire». Interrogé ce matin sur RTL, le rocker français s'est refusé à confirmer qu'un redressement fiscal lui avait été notifié fin 2011.

Interrogé à l'issue du lancement de sa tournée 2012 mardi soir à Los Angeles, le chanteur a seulement déclaré: «Je ne vous confirme rien parce que c'est vous qui me l'apprenez, moi je sors de scène, j'ai fait ma musique, pour moi c'est ce qu'il y a de plus important». Sur TF1, le chanteur qui était interviewé juste après son concert à répondu: «s'il faut donner 9 millions d'euros, il faudra attendre car je ne les ai pas».

Selon l'hedomadaire satirique, le fisc déplore l'existence d'«un réseau complexe de sociétés au fonctionnement plutôt baroque», visant particulièrement une société luxembourgeoise, Nerthus Invest SA, dont un des actionnaires est une entité basée au Libéria.

Le rocker se trouve ainsi de nouveau au centre d'une affaire fiscale. Lui qui s'était déjà vu redresser de quelque 100 millions de francs (15 millions d'euros) en 1975. Une somme dont il s'est acquitté une quinzaine d'année plus tard. Johnny Hallyday, qui a tenté par plusieurs moyens de payer moins d'impôts en France, avait fini par s'installer en Suisse en 2007. C'est au fisc suisse qu'il paie ses impôts sur ses revenus personnels. Mais ses activités artistiques et commerciales pratiquées dans l'Hexagone relèvent de la loi française.

Cette notification tombe mal pour la star. Elle risque de faire polémique, en plein entre-deux tours de l'élection présidentielle. Johnny Hallyday a d'ailleurs fait savoir qu'il «ne se mêlera plus jamais ouvertement de politique» estimant qu'un artiste n'a pas à se prononcer», dans un entretien au Républicain lorrain. Proche de Jacques Chirac, Johnny Hallyday avait pris position pour Nicolas Sarkozy en 2007 qui l'a marié en 1996 avec Laeticia.

LIRE AUSSI:

» Johnny Hallyday délaisse la politique pour la musique

» Johnny «ne se mêlera plus de politique»

» Madonna, Gaga et Hallyday peinent à remplir les stades

» Johnny Hallyday, un nouvel album cet été

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.