Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le Fisc est retoqué par un évadé fiscal

Le Figaro17/03/2011 à 14:19
La Cour d'appel de Paris a rendu une décision qui compromet sérieusement les procédures diligentées à l'encontre des contribuables inscrits sur la liste noire des 3000 évadés fiscaux.

La lutte contre l'évasion fiscale vient de subir un sérieux revers et au passage, «la justice rappelle que le Fisc ne peut pas fonder un contrôle fiscal sur la base de documents obtenus de manière illicite», explique Frédéric Durand Bazin, rédacteur en chef du mensuel Le Particulier.

Brandie en 2009 par Eric Woerth, alors ministre du Budget, pour inciter au retour des fonds détenus à l'étranger, la liste des 3000 contribuables possédant des comptes en Suisse, pourrait au final, n'être qu'un pétard mouillé.

Profitant de la clémence de Bercy qui avait ouvert, temporairement pour l'occasion une «cellule de régularisation», certains contribuables ont rapatrié leurs avoirs, payé droits et pénalités, en échange d'une absence de poursuites judiciaires. D'autres n'ont pas cédé à la pression, à l'instar de ce contribuable figurant sur la liste noire et dont le domicile a été perquisitionné par les agents du Fisc, afin de rassembler les preuves d'une fraude à l'impôt.

Une telle perquisition requiert au préalable une autorisation, accordée par voie d'ordonnance du juge des libertés et de la détention. C'est cette ordonnance que vient d'annuler la Cour d'appel de Paris, considérant qu'elle avait été obtenue sur le fondement d'une preuve «volée», la fameuse liste noire HSBC.

A l'origine de la liste noire, un vol

Les noms des «fraudeurs» avaient été transmis à Bercy par un salarié de la banque HSBC de Genève, qui avait piraté des fichiers informatiques de son employeur. La Cour d'appel de Paris estime que l'ordonnance autorisant la perquisition chez le contribuable, parce que rendue sur la base d'une pièce dérobée, doit être annulée. «L'utilisation par des agents publics de fichiers volés est un procédé déloyal qui ne peut aboutir», souligne Alain Marsaudon, avocat qui a défendu avec succès son client.

Si cette décision peut choquer d'un point de vue d'équité fiscale, il faut lui reconnaître le mérite d'appliquer strictement les droits de la défense et de rappeler que l'administration fiscale est soumise à des règles qu'elle ne peut enfreindre, si légitime soit le but qu'elle poursuit. Toujours est-il que le Fisc s'est immédiatement pourvu en cassation... probablement pour gagner le temps nécessaire au traitement des dossiers des autres évadés fiscaux qui font, pour la plupart, l'objet d'un ESFP (Examen de la situation fiscale personnelle).

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.