Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le crédit renouvelable mieux encadré

Le Figaro29/04/2011 à 22:38
La loi Lagarde entre en vigueur ce dimanche. Il faudra rembourser en trois ans tout crédit inférieur à 3000 euros.

«C'est un texte de protection et de sécurité des consommateurs, de liberté et de responsabi­lité», a rappelé vendredi Christine Lagarde, la ministre de l'Économie, à l'origine de la loi sur la réforme du crédit à la consommation dont les principales mesures entreront en vigueur dimanche.

La réforme, votée il y a près d'un an, s'applique aussi aux crédits en cours. Elle vise surtout à limiter les dérives des crédits renouvelables, présents dans 82% des dossiers de surendettement, selon la Banque de France. L'une des mesures phares de cette loi consiste à limiter la durée de vie des crédits renouvelables. Leur durée de remboursement est désormais limitée à 36 mois pour tout prêt inférieur à 3000 euros, et à 60 mois au-delà de cette somme. Ce qui devrait se traduire pour le consommateur, par une augmentation des mensualités de remboursements et par une diminution du poids des intérêts et donc du coût total du crédit.

Autre changement notoire, l'emprunteur qui s'endette pour plus de 1000 euros doit pouvoir choisir entre un crédit renouvelable aux taux frôlant les 20% et un crédit à la consommation. «Les vendeurs devront proposer d'autres formes de crédit, ce qui devrait limiter les risques de surendettement», estime Maxime Chipoy à l'UFC-Que choisir, globalement satisfait de la loi.

«Davantage de crédits classiques»

La fonction paiement comptant de ces cartes est désormais activée par défaut. De leur côté, les établissements de crédit doivent vérifier la solvabilité de l'emprunteur en consultant notamment le fichier national des incidents de remboursement (FICP).

«Ce que j'espère, c'est qu'on va avoir une réorientation vers davantage de crédit classique et moins de crédit renouvelable, en particulier sur les très gros montants», a clairement indiqué vendredi Christine Lagarde. Une situation qui est en train de se matérialiser. Les consommateurs, qui ont globalement moins recours au crédit à la consommation, ont souscrit moins de cartes de fidélité l'an dernier.

Et les crédits renouvelables accordés par les établissements spécialisés ont diminué de 6,3% (14,4 milliards d'euros), alors que les prêts personnels «classiques» ont progressé de 18,1% (10,5 milliards). À l'avenir, «le crédit revolving sera dédié aux achats de petits montants et récurrents», estime Françoise Palle-Guillabert, délégué général de l'Association française des sociétés financières (ASF). Les sociétés de crédit planchent déjà sur de nouvelles offres. Enfin, les taux d'usure vont baisser au cours des deux ans à venir.

LIRE AUSSI :

» Toujours plus de ménages surendettés en France

» Surendettement: loi Lagarde en vigueur

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.