Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le crédit low-cost connaît une forte croissance

Le Figaro24/06/2013 à 13:12
La plateforme de crédit entre particuliers, Prêt d'Union, a attribué 14 millions d'euros de prêts depuis janvier contre 11 millions l'an passé.

Internet fait évoluer les pratiques bancaires. Alors que BNP Paribas, dernier des grands réseaux français à ne pas disposer de sa banque en ligne, vient de se lancer, les prêts en ligne et entre particuliers sont en plein essor. Le leader et seul site internet de prêts entre particuliers agréé en France, Prêt d'Union, a distribué plus de crédits depuis le début de l'année que durant toute l'année dernière. La plateforme de prêt a ainsi accordé pour 14 millions d'euros de crédits depuis janvier contre 11 millions l'an passé. Et la croissance du groupe devrait se poursuivre à un rythme soutenu puisque Charles Egly, cofondateur de la plateforme, vise «40 millions de prêts accordés en 2013. La croissance est aujourd'hui de l'ordre de 10% par mois avec près de 4 millions de prêts attribués, dans un marché du crédit à la consommation en berne».

Le concept de Prêt d'Union est simple: des créanciers prêtent de petites sommes d'argent à d'autres particuliers contre rémunération. Le principe est donc semblable à celui de banques ou organismes de crédits classiques, sauf que l'intermédiaire bancaire est remplacé par une plateforme en ligne. «Nous sommes une alternative aux structures traditionnelles de crédit», souligne Charles Egly.

Pour un emprunteur, l'avantage est de trouver des taux d'intérêt moins élevés qu'avec le circuit traditionnel. «Pour une somme de 5000 euros maximum, Prêt d'Union propose quatre durées de prêts de 2, 3, 4 ou 5 ans avec des taux de 4%, 4,5%, 5% et 5,5%», avance Charles Egly. Avec les structures classiques, le taux moyen d'un prêt à la consommation de 3000 euros est de 15%», souligne le spécialiste.

Les Prêts d'Union «sont de 1 à 1,5 point en deçà de la moyenne des petits crédits», souligne le cofondateur de la plateforme. «Les emprunteurs sont des internautes avisés qui ont fait des recherches sur Internet avant de passer à l'acte. Il y a d'un côté les 30/40 ans et de l'autre les 50 ans et plus. Le prêt contracté vise à financer un projet professionnel, l'achat d'une voiture par exemple, ou un mariage, des travaux de rénovation…»

Seuls 6% des dossiers retenus

De l'autre côté, «le profil type de l'investisseur-prêteur est un boursicoteur averti qui prête, en moyenne, 9000 euros». Les créanciers de Prêt d'Union, qui ne connaissent pas le destinataire de leur placement, récupèrent l'intégralité des taux d'intérêt payés par l'emprunteur. La start-up qui emploie 40 personnes se rémunère, elle, en conservant 2% de frais de dossier à l'ouverture du prêt.

La start-up, qui garantit in fine le remboursement des prêts, a bataillé pendant deux ans avant d'obtenir l'agréement de l'Autorité de Contrôle Prudentiel (Banque de France). Complexe, son modèle d'analyse du risque croise différentes données: l'étude de la solvabilité des emprunteurs, leurs comptes et historiques bancaires et des moyens veillant à éviter le blanchiment et la fraude. En conséquence, le groupe ne retient que 6% des dossiers présentés et le taux de défaut est faible, de l'ordre de 1%.

Ce modèle a été plébiscité par des actionnaires de renom, à commencer par Xavier Niel qui détient 4% de la

plateforme, via le fonds Kima Venture. Charles Egly se revendique d'ailleurs du célèbre patron d'Iliad: «Nous sommes, à notre échelle, un peu le Free du Crédit!». Crédit Mutuel Arkéa détient également un tiers du capital, aux côtés des fondateurs et salariés qui possèdent eux-aussi près d'un tiers du groupe, la Financière de l'échiquier ainsi que AG2R La Mondiale et de nombreux Business Angels figurent également au tour de table.


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.