Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

« Le coronavirus va doper le désir de maison, rêve numéro un des Français »
information fournie par Le Point17/04/2020 à 17:42

« Touché, mais pas coulé par l'épidémie de Covid-19 », assure Loïc Vandromme, patron du groupe normand Hexaom (ex-Maisons France Confort), poids lourd centenaire de la construction de maisons dans l'Hexagone (2 100 collaborateurs, 7 650 maisons vendues en 2019).

Le Point : Comment votre profession et votre groupe font-ils face à la crise sanitaire ?

Loïc Vandromme : Dès la première semaine de confinement, nos contacts commerciaux se sont effondrés : une chute vertigineuse de 80 % ! Parallèlement, nous avons subi quelques annulations de commandes, mais aucune lame de fond, fort heureusement. La majorité de nos collaborateurs n'a pas été mise en chômage partiel. Ils continuent d'œuvrer à distance grâce aux outils digitaux facilitant le télétravail, que nous avions déjà testé et qui, bon gré, mal gré, s'impose aujourd'hui comme une réalité à grande échelle. À ce jour, nous avons ainsi pu réaliser les deux tiers de nos objectifs commerciaux et pu reprendre environ 40 % de notre activité.

Lire aussi Coronavirus : « 3 000 agences immobilières risquent de fermer »

Quelles sont les principales difficultés que vous rencontrez sur le terrain ?

Nos chantiers de maisons neuves ou de rénovation s'inscrivent dans une chaîne globale, dont ils dépendent en bout de course. Avec la mise en confinement, la fermeture brutale des dépôts

... Lire la suite sur LePoint.fr

13 commentaires

  • 19 avril12:54

    Entre le rêve et la réalité.... je rêve d'avoir une île ou j'aurais ma police privé mon hôpital avec mon école


Annonces immobilières