Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le château de Bokassa vendu pour 915.000 ?

Le Figaro11/01/2011 à 17:35
Situé à une quarantaine de kilomètres de Paris, cet ensemble composé d'un parc d'un hectare, de près de 548 m2 habitables ainsi qu'une maison de gardiens a été acquis par un particulier.

Château à vendre dans les Yvelines à Hardricourt. L'annonce parue le mois dernier sur les sites spécialisés n'est pas passée inaperçue. Car ce domaine, mis aux enchères ce matin devant le tribunal de grande instance de Versailles, a la particularité d'avoir appartenu à feu Jean Bédel Bokassa, l'empereur déchu de Centrafrique, mort en 1996. Un bel ensemble situé à une quarantaine de kilomètres de Paris composé d'un hectare de parc dominant la vallée de la Seine, de 547,78 m² habitables ainsi que d'une maison de gardiens et qui a grandement besoin d'être rafraîchi. Futur acquéreur... prévoir travaux. C'est la raison pour laquelle la mise à prix est fixée à un niveau relativement bas: 735 000 euros. Il a été finalement acquis pour 915.000 euros par un particulier. L'acheteur souhaite faire du château d'Hardricourt «un usage personnel pour lui et sa famille» et il y prévoit des travaux «très importants», a déclaré son avocate, Me Virginie Desport-Auvray, sans dévoiler l'identité de son client.

Cette vente met fin à une procédure interminable. «Et à une affaire complexe», résume M e Pascal Koerfer qui intervient pour l'administrateur judiciaire, Me Geoffroy André, en charge du dossier. Ce dernier a dû partir à la recherche de tous les héritiers de l'ancien empereur. Soit 54 enfants disséminés à travers le monde. Au bout de quatorze ans d'efforts, 37 ont finalement été identifiés. Parmi eux, Georges Bokassa, l'aîné de cette immense fratrie, et qui a donné bien du fil à retordre.

Occupé par l'une des épouses

Contestant cette vente et revendiquant le titre de représentant de la succession, Georges Bokassa, prince à vie et ancien ministre de la Défense de son père, a multiplié les incidents juridiques. Mais voyant que son combat devant la justice était vain, il s'est dernièrement tourné vers les politiques, lançant en décembre dernier un appel au président Nicolas Sarkozy, le «suppliant» d'intervenir pour empêcher ce qu'il estime être une spoliation.

Autre élément qui a également freiné la vente : l'occupation du château par l'une des épouses de Jean Bédel Bokassa et ses deux enfants pendant plusieurs années. Le président du tribunal de Versailles avait refusé leur expulsion. Finalement, femme et enfants sont partis d'eux-mêmes il y a deux ans, débloquant ainsi la procédure.

Qui se portera acquéreur de ce manoir qui abrite encore quelques meubles sans aucune valeur ? Toute la semaine dernière s'est déroulée au rythme de visites régulières. Quatre-vingt-trois au total. «C'est totalement inhabituel. Il y avait des curieux mais aussi des personnes intéressées», indique un proche du dossier. Compte tenu de l'état général de la propriété, les enchères ne devraient guère dépasser 1,2 million d'euros. Une somme qui, une fois les dettes de la succession payées, sera répartie entre les 37 ayants droit.

Après cette vente, il restera encore en France un bien immobilier qui avait appartenu à l'ex-empereur. Il s'agit du château de Mézy-sur-Seine, commune voisine d'Hardricourt. La propriété pourrait prochainement être mise en vente dans des conditions identiques. À un détail près. Le château de Mézy est habité par Georges Bokassa qui, jusqu'à présent, n'a jamais manifesté sa volonté de quitter les lieux. Le futur propriétaire devrait donc se charger de son expulsion. De quoi faire réfléchir plus d'un acquéreur avant d'acheter.


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.