Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le chagrin d'amour est un marché en plein essor

Le Figaro11/12/2012 à 12:11
Un «eBay» pour revendre les souvenirs de son ex, un coach pour le reconquérir ou encore des cours pour tourner la page, le commerce surfant sur le thème de la rupture sentimentale est florissant.

Sur Internet, en rayon des librairies ou dans des agences spécialisées, les offres commerciales surfant sur le thème de la rupture sentimentale fleurissent. «Les Français sont, en moyenne, cinq fois en couple dans leur vie», souligne Antoine Peytavin, fondateur et gérant du site «Je récupère mon ex», s'appuyant sur un sondage réalisé cet été. «Ils doivent donc régulièrement gérer une séparation.» Créé en 2009, ce site s'est spécialisé dans la reconquête. Il propose à ses clients de les aider à raviver la flamme de leur ancien compagnon. «La tendance, depuis deux à trois ans, est d'essayer d'arranger les problèmes du couple, alors qu'auparavant, le mot d'ordre après une rupture était d'oublier et de passer à une autre histoire», explique Antoine Peytavin. Cet état d'esprit est, selon lui, étroitement lié au «réflexe du 'recyclage' et de la 'récup' qui se généralise dans la société».

Concrètement, son site commercialise une gamme de livres sur le sauvetage du couple (de 19 à 45 euros) et/ou un service de coaching. Pour 69 euros de l'heure, ou 38 euros la demi-heure, les clients bénéficient de consultations téléphoniques personnalisées. «La demande a explosé depuis six mois», se félicite le gérant du site, qui revendique 2 millions de pages vues et une croissance mensuelle de l'ordre de 5% de son audience depuis sa création. «Les agendas de nos coachs sont pleins plusieurs jours en avance et nous vendons entre 10 et 20 livres par jour.» Intervenant sur le site «Je récupère mon ex», Alexandre Cormont a créé en parallèle sa propre agence éponyme. Il constate aussi un réel engouement pour ses services dédiés à la rupture, qu'il facture 69 euros de l'heure. «Les clients qui suivent notre programme de reconquête dépensent en moyenne entre 200 et 300 euros», explique le gérant.

«eBay» des cœurs brisés

Des cœurs brisés réussissent à traverser l'épreuve de la rupture en la monnayant. Aux États-Unis, Annabel Acton, une jeune entrepreneuse de 28 ans, a créé le site «Never Liked it Anyway» (traduction: je ne l'ai jamais aimé(e) de toute façon), une sorte d' «eBay» qui propose à ses membres de revendre les objets qui leur rappellent leur ancien compagnon. «Après m'être séparée de mon petit ami de longue date cinq jours avant Noël, je me suis retrouvée seule avec des billets d'avion pour Londres, et je ne voulais plus en entendre parler», raconte-t-elle. «Puis je me suis rendue compte qu'il y avait bien d'autres objets dont je voulais me débarrasser.» D'où l'idée de les proposer à la vente sur Internet.

Lancé en janvier 2012, son site compte 6000 membres aujourd'hui. Bagues de fiançailles, robes de mariée ou lingerie, toutes sortes de souvenirs sont proposés à prix cassés. «Aucune commission n'est prélevée sur la transaction, mais les membres doivent payer 2,50 dollars (1,90 euro) pour l'affichage d'une annonce 'basique' et 7,50 dollars (5,75 euros) si elle est mieux mise en avant», explique la créatrice du site. Depuis son ouverture, 1000 objets ont été vendus. «L'entreprise n'est pas encore rentable, mais je garde espoir.» De fait, le concept séduit. À Zagreb, en Croatie, un musée des Cœurs brisés expose des objets laissés par des donateurs suite à une séparation. Cette exposition a d'ailleurs démarré un tour de l'Europe et atterrira à Paris, au Centquatre, du 19 décembre au 20 janvier.


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.