Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le barbier ambulant Big Moustache débarque à Paris

Le Figaro06/05/2015 à 12:24

La jeune entreprise de livraison de lames de rasoirs dévoile cette semaine à la Foire de Paris son nouveau concept : un vélo vintage aménagé pour proposer des prestations de rasage et de coiffure de dernière minute dans les rues de la capitale.

Un service «au poil»! Deux ans après avoir lancé le premier service de livraison de lames de rasoirs et autres produits de rasage en France, Big Moustache ambitionne de raser les hommes d'encore plus près. La jeune entreprise dévoile cette semaine à la Foire de Paris son nouveau concept: un barbier ambulant. Concrètement, un vélo vintage aux couleurs de la société va sillonner les rues de la capitale dès ce printemps pour proposer des prestations de rasage et de coiffure de dernière minute. «Les barbiers parisiens sont très demandés et notre objectif est de faciliter la prise de rendez-vous pour les hommes qui souhaitent raser ou tailler leur barbe», explique Nicolas Gueugnier, le fondateur de Big Moustache.

Rasage à l'ancienne pour 20 euros, taille de barbe pour 15 euros ou de la moustache (8 euros), coupes de cheveux à 15 euros ... «Notre solution est pratique et à petits prix. Mais sans laisser de côté la qualité. Les prestations sont effectuées par des barbiers professionnels», insiste l'entrepreneur. Big Moustache a réaménagé un pousse-pousse traditionnel vietnamien en transformant son assise en véritable fauteuil de barbier, en l'équipant de rangements fonctionnels ou en le personnalisant avec un décor de «barber shop» à l'américaine. Un projet que la start-up a financé grâce à une levée de fonds sur la plateforme de financement collaboratif Ulule, qui lui a permis de collecter 13.040 euros auprès d'internautes.

L'aventure du barbier ambulant démarre aujourd'hui avec un triporteur. «Un deuxième sera mis en service dès le mois de juin», précise Nicolas Gueugnier, qui espère à terme «trouver des emplacements réguliers un peu sur le modèle des food trucks», ces camions-restaurants qui se sont installés dans le paysage urbain depuis quelques années.

Indétrônable duopole Gillette-Wilkinson

Fondée en février 2013, Big Moustache s'est inspirée d'entreprises américaines comme Dollar Shave Club ou Harry's pour commercialiser des box de matériel de rasage (manche, tête de 3 à 5 lames, kit et coffrets) via un abonnement mensuel sans engagement. Un pari audacieux alors que la barbe est revenue à la mode, jetant un froid sur le marché du rasage ces trois dernières années. Autre difficulté de taille: le duopole formé par Gillette et Wilkinson écrase littéralement la concurrence en France. Pour se faire une place, Big Moustache a misé sur une offre de 40% à 70% moins chère, soit des abonnements à partir de 2,50 euros par mois selon le nombre de lames.

Malgré ce positionnement agressif, l'entreprise décolle plus lentement que prévu. Son objectif initial était de séduire 10.000 abonnés et de réaliser un chiffre d'affaires de 450.000 euros à la fin 2014. Or, si Big Moustache revendique aujourd'hui quelque 30.000 membres (c'est-à-dire des personnes qui ont réalisé au moins un achat sur son site), seuls 7000 reçoivent chaque mois leurs produits. La start-up a enregistré un chiffre d'affaires de 300.000 euros l'an dernier. «Le marché est plus difficile à pénétrer que prévu. Les habitudes de consommation des hommes sont bien ancrées et cela prend plus de temps pour les convaincre de la qualité de nos produits et nous imposer face aux grandes marques. Surtout lorsque nous ne sommes présents que sur Internet», admet Nicolas Gueugnier, qui vise un chiffre d'affaires de 500.000 euros cette année. Il mise donc sur son barbier ambulant pour devenir une vitrine de l'ensemble de l'offre de Big Moustache.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.