Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La villa de Picasso à Cannes est à vendre

Le Figaro16/05/2015 à 16:44

La petite-fille du peintre aurait reçu une offre d’achat de 150 millions d’euros. Les fonds seront utilisés pour «faire de grandes choses dans l’humanitaire», assure-t-elle.

«La Californie» est à vendre. Cette somptueuse villa, située les hauteurs de Cannes et qui servait d’atelier à Pablo Picasso, est mise en vente par la petite-fille du peinte, Marina. «Cela fait partie de mes projets. (...) Ce sera, pour moi, une façon de tourner la page sur une histoire assez douloureuse», explique-t-elle dans un entretien publié samedi dans Nice-Matin. L’héritière aurait déjà reçu une offre d’achat s’élevant à 150 millions d’euros. Les fonds servirons selon elle à «faire de grandes choses dans l’humanitaire».

Cette villa bourgeoise de trois étages, d’abord appelée «villa Fénelon» puis «villa Californie», a été construite en 1920. Pablo Picasso la rachète en 1955 et s’y installe avec sa dernière compagne Jacqueline. C’est depuis sont atelier situé dans le rez-de-chaussée qu’il réalisera la peinture «La Baie de Cannes» en 1958. Pablo Picasso quitte les lieux en 1961, dérangé par un immeuble qui lui obstrue la vue de la mer, et s’installe à Mougins. C’est sa petit fille, Marina, qui à 22 ans hérite de l’imposante demeure dans laquelle de nombreuses oeuvres cachées seront retrouvées après la mort du peintre. Après des travaux de restauration en 1987, cette dernière la rebaptise «Pavillon de Flore».

«Ce n’est pas évident, de quitter cette maison. D’un autre côté, il est raisonnable de le faire», poursuit-elle. «Encore faut-il que je trouve autre chose où je puisse me plaire. Même si je me partage avec Genève, j’adore cette région. Je suis née à Cannes, je garderai un toit ici», explique-t-elle. «Ce n’est pas une maison où j’ai beaucoup de bons souvenirs. J’y ai très peu vu mon grand-père», reconnaît toutefois Marina Picasso. «Avec le recul, je comprends qu’il ait pu être captivé par la peinture et que rien d’autre n’ait eu plus d’importance. Seulement, quand on est enfant, on ne le vit pas comme ça».

Des céramiques à 8 millions d’euros

Marina Picasso annonce par ailleurs son intention de vendre 126 céramiques réalisées par son grand-père. Sotheby’s espère en tirer 6 à 8 millions d’euros, selon Nice-Matin. «Je vends, bien sûr, mais c’est également une manière de partager. Pour utiliser l’argent de façon intéressante. En France, exclusivement, au profit des personnes âgées et des adolescents», explique-t-elle.

Mère de cinq enfants dont trois adoptés, Marina Picasso a notamment financé pendant 25 ans un village pour 350 orphelins du Vietnam.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.