Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La tour Montparnasse triche avec la sécurité incendie

Le Figaro12/03/2015 à 07:27

INFO LE FIGARO - Le plus haut gratte-ciel de Paris a un dispositif de désenfumage qui ne respecte plus la réglementation. Un système dangereux en cas d'incendie. Une conséquence de la présence d'amiante dans le bâtiment.

Pour les 5000 salariés qui travaillent dans la tour Montparnasse à Paris, mieux vaut qu'il n'y ait pas d'incendie. Selon nos informations, les gaines servant dans ce building à enlever la fumée en cas de feu ne respectent plus le règlement en vigueur dans les gratte-ciels.

Depuis au moins trois semaines, les moteurs de ces gaines permettant de souffler de l'air pur en cas d'incendie ne se déclenchent plus automatiquement comme le prévoient les normes. Il faut une intervention manuelle pour les faire redémarrer. Trigion, la société en charge de la sécurité incendie dans l'immeuble, l'a reconnu dans une note datée du 18 février que Le Figaro s'est procurée: «Dans le cadre du nettoyage des fonds de gaines de désenfumage ainsi que celles de désenfumage proprement dites, il a été décidé de mettre à l'arrêt provisoirement les moteurs de soufflage Nord et Sud situés au 6è sous-sol», écrit Laurent Le Bot, chef de sécurité incendie chez Trigion.

Cette entorse à la règle est grave car les victimes d'incendie ne meurent pas uniquement à cause du feu mais aussi à cause de fumées asphyxiantes. Or la mise en route manuelle de ces moteurs est forcément moins sûre que le déclenchement automatique. Surtout que, selon nos informations, cela fait plusieurs mois que ces moteurs de la tour Montparnasse n'ont pas été testés. On n'est donc pas certain à 100% qu'ils fonctionnent parfaitement et démarrent immédiatement.

L'amiante en cause

Si les occupants de la tour Montparnasse sont mal protégés contre l'incendie, c'est à cause du problème numéro un du bâtiment: la présence d'amiante en de multiples endroits qui a occasionné depuis six ans 72 dépassements du seuil autorisé dans l'air pour cette fibre cancérigène.

À l'occasion du DTA (diagnostic technique amiante) commandé par la préfecture en mai 2014 à la suite d'une énième pollution dans cet immeuble, la présence dans les gaines de désenfumage de ce matériau cancérigène a été constatée comme l'avait révélé Le Figaro.

Une énorme tuile car cela signifie qu'au lieu de souffler de l'air pur, les moteurs de ces gaines vont envoyer de l'air pollué avec de l'amiante. Un risque d'autant plus important quand les moteurs démarrent automatiquement car leur système de détection d'un départ de feu n'est pas fiable à 100%. Et, parfois, leur mise en route constitue une fausse alerte.

Les pouvoirs publics décideront-ils un jour de vider la tour Montparnasse?

Pour limiter ce risque de pollution, Trigion a adopté une activation manuelle du système. Un choix en contravention avec la réglementation qui expose encore plus les salariés en cas d'incendie. Une décision à laquelle la préfecture n'a pas été associée mais qu'elle a découverte tardivement, fin février. Contacté, Trigion n'a pas souhaité répondre à nos questions.

Cette situation aberrante repose la question essentielle: les pouvoirs publics décideront-ils un jour de vider la tour Montparnasse pendant quelques années, le temps de la désamianter une bonne fois pour toutes sans aucun risque?

Jusqu'ici, la préfecture Ile-de-France a estimé que le site pouvait continuer à fonctionner malgré ce problème de santé publique. Reste que le dossier de l'amiante dans ce gratte-ciel de 210 m de hauteur ne laisse pas insensible la justice. Une instruction judiciaire a été ouverte à ce sujet en octobre 2013 pour mise en danger de la vie d'autrui. Mi-2014, Icade, une filiale de la Caisse des Dépôts et Consignations, a été placé sous le statut de témoin assisté.

Selon l'INVS (Institut national de veille sanitaire), l'amiante provoque 1700 décès chaque année. Et pourrait entraîner de 68 000 à 100 000 morts d'ici 2050.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.