Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La taxe pour les propriétaires occupants ne se fera pas
Le Figaro02/05/2016 à 09:26

VIDÉO - Le secrétaire d'État au Budget, Christian Eckert souligne que la volonté de mettre en place un impôt sur le revenu fictif des résidences principales, ne serait qu'une «folle rumeur».

Voici près de trois ans que la possibilité de taxer les propriétaires selon la valeur de leur résidence principale (en fonction d'un loyer qu'ils paieraient s'ils y étaient locataires) agite les réseaux sociaux. C'est donc par ce même canal que le gouvernement a choisi de démentir tout projet allant dans ce sens.

C'est le secrétaire d'État au Budget, Christian Eckert, qui a pris la parole sur le sujet à l'Assemblée nationale avant de diffuser son démenti via Twitter et la plateforme de vidéos Dailymotion. Parlant de «folle rumeur propagée sur les réseaux sociaux», il dément toute intention du gouvernement de créer une taxe allant dans ce sens.

Le sujet déchaîne les passions et les débats depuis septembre 2013. C'est en effet à cette époque qu'un rapport du Conseil d'analyse économique (CAE) remis au Premier ministre lançait cette «innovation» fiscale. Il s'agissait alors d'ajouter au revenu taxable d'un propriétaire, le loyer réel qu'il percevrait s'il décidait de louer cette même résidence principale. Avec à la clé, bien évidemment, un sacré alourdissement de la note fiscale pour tous les propriétaires.

Si les propos clairs et nets du gouvernement doivent être de nature à rassurer les contribuables possédant leur logement, la créativité fiscale à la française peut malgré tout rester à l'ordre du jour. Les réformes en la matière restent en cours, notamment avec l'évolution, à la hausse, des impôts locaux via la réévaluation des valeurs locatives entrant dans le calcul des taxes foncière et d'habitation.

70 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • mcarre1
    09 mai12:33

    Le principe est le suivant: 1) Trouver une nouvelle taxe. 2) Est-ce qu'on risque une révolte? - OUI: on laisse tomber et retour au 1). - NON: on l'applique et retour au 1). ...ad libitum.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer