Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La surface du logement, une information obligatoire

Le Figaro08/01/2015 à 11:49

La loi Carrez oblige le vendeur d'un lot en copropriété à en indiquer la surface précise dès l'avant-contrat. Si la surface réelle est finalement inférieure, de plus de 5%, à celle annoncée, vous pouvez obtenir une diminution du prix de votre acquisition immobilière.

L'obligation d'indiquer la surface privative concerne les lots de plus de 8 mètres carrés situés dans une copropriété verticale (immeuble) ou verticale (certains groupements de maisons ou dans des "villages" de maison). Cette surface doit être calculée selon les règles fixées par la loi et on parle, de "surface Carrez".

Les appartements, les locaux à usage mixte ou professionnel et les boutiques sont concernés par cette obligation. Les lots de copropriété annexes à l'habitation (cave, parking...) n’y sont, en revanche, pas soumis. Cette prescription s'applique également pour les biens vendus aux enchères volontaires (notaires et domaines), mais pas aux ventes judiciaires.

La détermination de la surface Carrez

En théorie, le vendeur peut effectuer le mesurage lui-même. Cependant, la prudence recommande de faire appel à un professionnel fiable et assuré pour cette tâche (architecte, géomètre-expert...). En effet, la surface Carrez n'est pas simple à calculer. Elle équivaut à la surface de planchers des locaux clos et couverts, déduction faite des surfaces occupées par les murs, cloisons, marches et cages d'escaliers, gaines, embrasures des portes et fenêtres. Ne sont pas comptabilisés, les parties de locaux dont la hauteur sous-plafond est inférieur à 1 mètre 80, les lots de copropriétés annexes (caves, parkings…) ou inférieurs à 8 mètres carrés ainsi que les balcons et les terrasses.

L'attestation de "surface Carrez" doit être annexée à l'avant-contrat puis à l'acte définitif. Si votre avant-contrat ne mentionne aucune superficie, vous pouvez demander l'annulation de la vente devant le tribunal de grande instance (TGI) au plus tard un mois après la signature de l’acte authentique. Le recours à un avocat est alors obligatoire.

Les conséquences d'une erreur dans le calcul de la superficie

Indiquer la surface, c'est bien....encore faut-il qu’elle soit juste! Si après la signature de l'avant-contrat ou celle de l'acte notarié vous constatez un décalage de plus de 5%, vous pouvez exiger une diminution du prix proportionnelle à cette différence éventuellement assortie de dommages et intérêts. Cette marge de 5% n'est pas une franchise mais un seuil de déclenchement de l'action en justice.

Il est préférable d'arriver à un accord amiable avec le vendeur, avec l'aide de votre notaire. En effet, à défaut d'accord, vous devez saisir le TGI pour intenter une action en diminution de prix. Cette action n'est possible qu'après la signature de l'acte définitif de vente. Vous avez seulement un an pour agir!

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.