Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La série Games of thrones relance l'hydromel aux États-Unis

Le Figaro07/05/2015 à 06:00

Grâce à la série médiévale, cette boisson fermentée millénaire, ancêtre de la bière et du vin tombé dans l'oubli, opère un retour en force sur la scène américaine. Un phénomène bien plus mitigé en France.

Astérix le Gaulois en buvait à profusion lors des banquets, Charles Trenet se plaignait de ne plus en trouver dans les pharmacies et Jacques Brel l'utilisait pour se saôuler dans «jacky». Boisson fermentée à base d'eau de miel et de levure, l'hydromel n'est pourtant guère plus consommée depuis qu'elle a été remplacée par le vin et la bière au Moyen-Age. Pourtant, le breuvage redevient, depuis peu, à la mode grâce à la série Games of thrones .La boisson préférée des Lannisters et autres Baratheons connaît ainsi un regain de popularité grâce aux fans de la série qui cherchent, en la consommant, à se rapprocher de leurs personnages favoris.

Dans son rapport annuel, repéré par le site américain Quartz, l'Association des producteurs américains d'hydromel a souligné une forte croissance du secteur. Les ventes ont augmenté de 32% entre 2012 et 2013 et de 42% entre 2013 et 2014. Des chiffres importants lorsque l'on sait que les ventes de vin outre-Atlantique ont elles augmenté de 6,3% entre 2013 et 2014. Mais le plus impressionnant concerne la production de «la boisson des dieux».

Sur les 52 hydromelleries américaines ayant répondu à l'organisation professionnelle, on note une augmention de 128% de la production qui passe ainsi de plus de 240.000 litres d'hydromel produits en 2013 à 549.000 litres en 2014. Ce succès du marché de l'hydromel peut s'expliquer par d'autres facteurs. Selon Michael Fairbrother, président de l'association des producteurs américains d'hydromel, la boisson fabriquée de nos jours ne ressemble en rien à celle que consommaient nos ancêtres. De nouveaux ingrédients ont été ajoutés afin de donner plus de saveur et de douceur à la boisson qui se décline désormais en plusieurs parfums. Ajoutons à cela le phénomène Games of thrones et l'on obtient la recette du succès de l'hydromel aux États-Unis.

Le savoir-faire français menacé

En France, le tableau est un peu différent. Alain Laperrousaz, producteur et plusieurs fois médaillé d'or au concours général agricole, observe que la demande d'hydromel est restée stable ces dernières années et n'a donc pas bénéficié de l'engouement Game of thrones. En revanche, le secteur fait face à de grosses difficultés structurelles. «La raréfaction et l'augmentation du prix du miel en France a des conséquences directes sur la production d'hydromel qui diminue un peu plus chaque année» s'alarme-t-il. «Actuellement nous ne sommes plus qu'une demi-douzaine de producteurs d'hydromel en France. Si le secteur ne s'efforce pas de communiquer plus afin de rendre populaire cette boisson, le savoir-faire français de fabrication de l'hydromel va disparaître.» A défaut de boire de l'hydromel, les fans français de la série pourront se consoler en cuisinant les plats des prétendants au trône de fer.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.