Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La réversion n'est pas systématique, il faut s'y préparer !
Le Revenu08/07/2015 à 17:13

Bruno Leyrit, responsable Entreprises et partenariats de l'UFF. (© UFF)

Bruno Leyrit, responsable Entreprises et partenariats de l'UFF. (© UFF)

L'inconscient collectif tend à penser que, quoi qu'il arrive, on pourra disposer de 50% de la pension de son conjoint décédé au titre de la réversion. Mais, les règles ne sont pas identiques dans tous les régimes de base. Le système est complexe et hétérogène, et de nombreuses personnes ne pourront y prétendre.

Les conditions d'accès à une pension de réversion

Il faut en premier lieu distinguer les différents régimes de retraite : la réversion au titre du régime de base de la sécurité sociale ou la réversion au titre des régimes complémentaires.

Pour prétendre à une réversion de 54% du régime de base de la sécurité sociale : L'âge de 55 ans révolu est exigé pour le bénéficiaire. La pension de réversion est égale à 54% de la retraite de base dont bénéficiait ou aurait pu bénéficier le conjoint ou ex-conjoint décédé (sans tenir compte des éventuelles majorations dont il bénéficiait). Avoir des ressources inférieures à 19.988 euros en 2015 (soit 2.080 fois le smic horaire).

Pour prétendre à une réversion de 60% des régimes de retraites complémentaires Arrco, Agirc ou RSI : Le conjoint défunt doit avoir cotisé au régime des salariés ou des indépendants. De plus, il est nécessaire : d'en faire la demande auprès des caisses Arrco & Agirc ou RSI. D'avoir

Lire la suite sur le revenu.com

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • f5gbi
    21 juillet13:20

    La réversion, c'était bien après la guerre car les femmes ne travaillaient pas. Mais maintenant ce n'est plus justifié quand les 2 conjoints travaillent, sauf à permettre au conjoint survivant de ne pas avoir une pension en-dessous du seuil de pauvreté, mais de ne pas en faire un riche rentier sur le dos de la collectivité.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer