1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La retraite progressive facilitée
Le Parisien18/12/2014 à 08:24

La retraite progressive facilitée

Deux décrets, applicables dès aujourd'hui, sont parus hier au « Journal officiel ». Ils facilitent l'accès à la retraite pour certaines catégories de Français. Le premier concerne les apprentis (lire l'encadré ci-contre). Le second vise tous les salariés du régime général, les salariés agricoles, artisans et commerçants, mais aussi les non-salariés agricoles, les professions libérales et les professionnels relevant de la Caisse nationale des barreaux français, qui peuvent, à partir d'aujourd'hui, bénéficier du dispositif élargi et simplifié de retraite progressive.

Départ en douceur en retraite. Créé en 1988, réformé en janvier 2014, cet avantage associé à la réforme des retraites permet de réduire son activité professionnelle et de compenser la perte de revenu par la perception d'une partie de sa retraite. Un peu comme un départ progressif et quasi indolore vers la retraite. Faute de vraie publicité, et parce qu'il n'était accessible qu'à compter de 62 ans, âge auquel on préfère partir complètement en retraite, ce dispositif a eu jusque-là un succès pour le moins confidentiel : 2 400 bénéficiaires seulement en 2012.

Le décret publié hier sous la plume de Marisol Touraine, la ministre de la Santé et des Affaires sociales, fait évoluer ce dispositif sur deux points importants.

Dès 60 ans. D'abord, l'âge minimum du bénéficiaire passe de 62 ans à 60 ans. L'autre nouveauté concerne le taux de pension de retraite versé au bénéficiaire qui sera plus facile à calculer. Ce taux correspondra en effet à la réduction de temps travaillé. Par exemple, vous décidez de ne plus travailler qu'à 60 %, votre pension sera équivalente à 40 % de votre retraite. Certes, il y aura au passage une petite perte de revenus, mais comme vous continuez à cotiser pour les 60 % de temps travaillé et donc à valider des trimestres supplémentaires, le montant de votre retraite finale continue de se ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • mipolod
    18 décembre10:04

    Quitte à choisir entre un départ en retraite à 60, 65 ou 67 ans autant aller jusqu'à 69 comme ça on pourra peut-être trouver une position qui convienne !

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer