Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La retraite complémentaire bientôt versée tous les mois

Le Figaro16/09/2013 à 19:33
Le dernier versement trimestriel des pensions Agirc et Arrco des retraités du privé aura lieu le 1er octobre. Elles seront ensuite servies mensuellement à partir du 1er janvier 2014.

Adieu la pension de retraite complémentaire versée tous les trois mois. Les anciens salariés et cadres du privé recevront le 1er octobre leur dernier versement trimestriel de leurs pensions complémentaires. A partir du 1er janvier 2014, ces dernières - servies par l'Agirc (cadres) et l'Arrco (non-cadres et cadres) - seront mensualisées. De quoi provoquer un petit séisme dans la gestion du budget des 11,6 millions de retraités concernés. La complémentaire représente en effet 57 % de la retraite d'un cadre et 31 % de celle d'un non-salarié. La mensualisation du paiement des pensions répond d'ailleurs, font valoir les régimes Agirc et Arrco, «à une demande récurrente des retraités: faciliter la gestion de leur budget». Plus de huit pensionnés sur dix estiment que c'est une bonne mesure, selon un sondage Viavoice réalisé en mars dernier pour Agirc et Arrco.

Les prélèvements eux aussi mensualisés

Si la pension est mensualisée, son montant global, lui, ne bouge pas: une retraite de 3600 euros annuels sera divisée en douze versements de 300 euros par mois. Les pensions de réversion et les majorations seront elles aussi mensualisées. En toute logique, les prélèvements sociaux, eux non plus, ne varient pas. Les CSG, CRDS, cotisation additionnelle de solidarité pour l'autonomie (Casa) et la cotisation d'assurance-maladie seront également mensualisées.

Le principe de la mensualisation des pensions a été acté lors de la réforme des retraites Woerth, en 2010. Les partenaires sociaux, en charge de la gestion de l'Agirc et de l'Arrco, ont négocié cette petite révolution dans la foulée, en 2011. Pourquoi ce long délai de deux ans pour sa mise en application? «Il a fallu du temps pour changer tous les systèmes d'information», répond-on au groupement d'intérêt économique Agirc-Arrco.

Au passage, les retraités du privé recevront sur leur compte leurs pensions complémentaires avant celle de base. Cette dernière est en effet toujours versée le 8 du mois. Pourquoi si tard? Parce que l'avancer, ne serait-ce que de quelques jours, coûterait très cher. Les cotisations retraites n'arrivent en effet que le 5 du mois dans les caisses de la branche vieillesse. Il faudrait donc emprunter pour verser les pensions avant cette date. Une vieille demande politique, portée par la droite - et notamment l'ex-ministre du Travail Xavier Bertrand -, que les services de la Cnav ont toujours bloquée...

Pour les régimes Agirc et Arrco, une mensualisation au 1er du mois ne leur coûtera pas plus cher. Au contraire, elle leur permettra de ne plus avancer trois mois de pension, mais un seul. Quant aux cotisations employeurs perçues, elles passeront également à la mensualisation, mais dans deux ans, au 1er janvier 2016. Une décision prise en mars lors de l'accord visant à redresser les finances des régimes par les partenaires sociaux. Effet de ce fusil à un coup: 10,9 milliards d'euros de plus pour les réserves des régimes qui s'assèchent à grande vitesse.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.