Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La reprise du logement neuf se confirme, la prudence des promoteurs aussi

Le Figaro12/11/2015 à 15:11

De juillet à septembre, les ventes des promoteurs privés ont bondi de 18 %, soutenues par la demande des investisseurs. Mais l’accession à la propriété reste à la traîne tout comme le stock de logements disponibles.

La présidente de la Fédération des promoteurs immobilier (FPI), Alexandra François-Cuxac, avait beau annoncer ce jeudi matin un bond de 18 % des ventes au troisième trimestre, l’enthousiasme n’était pas franchement de rigueur. Pourtant, avec 25.247 logements réservés, dans la continuité du premier semestre (+19,3 %), les promoteurs enregistrent leur quatrième trimestre consécutif de progression. Un chiffre qui laisse entrevoir un total de 115.000 logements réservés en 2015, un niveau équivalent à celui atteint en 2010. «Depuis le début de l’année, les ventes aux investisseurs ont progressé de 65 % et continuent à dépasser les ventes en accession», souligne la présidente de la FPI. Une preuve du succès du dispositif Pinel d’aide à l’investissement locatif.

Si les promoteurs sont aussi prudents et mesurés, c’est que bon nombre d’indicateurs affichent des performances nettement moins enthousiasmantes. «Les logements vendus en bloc, principalement aux bailleurs sociaux, sont en recul de 15,5 % tandis que les résidences services destinées notamment aux seniors et aux étudiants reculent de 3,3 % alors qu’elles étaient déjà à des niveaux très faibles», détaille la présidente de la FPI.

-28,5 % par rapport à 2011

Au-delà du ralentissement de la progression des ventes, ce qui préoccupe les promoteurs c’est que les ventes en accession ne décollent pas, surtout pour les ménages modestes. Ces dernières n’ont progressé que de 5 % depuis le début de l’année. Et face aux freins administratifs persistants pour lancer de nouveaux programmes, les mises en ventes demeurent à des niveaux très modérés: 28,5 % plus faibles qu’une bonne année comme 2011. Preuve d’un marché en tension croissante, l’offre commerciale ne progresse pas (-0,3 % depuis le 3e trimestre 2014) tandis que les délais d’écoulement n’ont cessé de se réduire sur cette même période, passant de 15,2 à 11,8 mois.

«Alors que les taux d’intérêt sont historiquement bas et que le contexte fiscal leur est favorable, les accédants à la propriété disposant de revenus modestes devraient pouvoir en profiter», estime Alexandra François-Cuxac. Alors que les prix du neuf restent stables (+0,5 % en douze mois) et ne devraient pas baisser face à l’inflation de normes et que la politique volontariste a peu d’impact sur le coût du terrain constructible, la FPI ne voit qu’un levier pour rendre la pierre plus accessibles: une baisse de la TVA.

Tout comme les investisseurs et le logement social qui disposent de cadres fiscaux avantageux, la FPI rêve d’une TVA à 5,5 % pour l’immobilier destiné aux ménages modestes. Selon les calculs menés pour la Fédération, la mesure permettrait de commercialiser 18.000 logements supplémentaires par an, créant au passage 36.000 emplois.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.