Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La reprise de la construction se confirme

Le Figaro25/03/2016 à 10:25

INFOGRAPHIE - Cette fois-ci, la construction neuve semble vraiment voir le bout du tunnel. Les mises en chantiers de logements neufs ont grimpé de 5,5% fin février après 0,9 fin janvier. Et plusieurs indicateurs sont au vert.

Le secteur du logement neuf semble tourner la page de la crise en France, au vu des indicateurs publiés vendredi, qui montrent un vif rebond des permis de construire à fin février, assorti de mises en chantier dont la croissance se raffermit. La reprise de ce début d’année 2016 se confirme et semble même accélérer son rythme, avec des mises en chantier de logements neufs en hausse de 5,5% sur un an à 92.500, pour la période allant de décembre à février.

À fin janvier, la progression n’était que de 0,9%, selon les chiffres publiés par le ministère du Logement. De leur côté les permis de construire accordés pour des logements neufs ont enregistré un vigoureux rebond de 18% sur un an à 102.300 sur les mêmes trois mois. «La tendance positive se consolide, on constate une amélioration générale tirée par les logements collectifs, qui représentent 53% des autorisations délivrées. C’est formidable», commente Alexandra François-Cuxac, la présidente de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI).

Le collectif progresse en flèche

Plus d’un permis de construire sur deux, soit 54.300, a en effet été accordé à des logements collectifs de décembre à février, et leur nombre a progressé en flèche, de 27,5% sur la période. «Il se passe quelque chose d’intéressant du côté de six régions, qui affichent de très bonnes dynamiques en termes d’autorisations de construire», souligne Mme François-Cuxac.

Ainsi la Bretagne (+21,5%), l’Ile-de-France (+19%), la Provence-Alpes-Côte d’Azur (+18,5%), l’Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes (+10,1%), les Pays de la Loire (+7,9%) ont-elles enregistré des permis de construire en forte hausse, tandis que la Corse bat tous les records avec +131,7%. «Nous félicitons les maires des villes telles que Bordeaux, La Rochelle, Nantes, Rennes, Nice ou Marseille, pour leur prise de conscience et leur volonté de construire», commente la présidente de la FPI.

Par type de construction, les mises en chantier de logements ordinaires ont progressé de 3,6% à 82.900 unités, toujours de décembre à février. Celles des logements en résidence (pour seniors, étudiants ou dédiés au tourisme), un segment de niche qui fluctue davantage, ont progressé de 25,5% à 9.600 unités. Sur la période de douze mois achevée fin février, les mises en chantier s’inscrivent en territoire légèrement positif avec une hausse de 2,5%, pour s’établir à 351.200. Quant aux permis de construire, ils progressent davantage, de 7,7% sur les mêmes 12 mois, à 398.200.

Prolongation possible du Pinel

Ces derniers mois, le plan de relance gouvernemental dans le neuf et en particulier le dispositif fiscal «Pinel», accordé sous conditions aux propriétaires qui louent un logement à loyer intermédiaire, ont relancé les ventes de logements neufs auprès des investisseurs. Ce dispositif fiscal pourrait être prolongé au-delà de la fin 2016, mais «les arbitrages sont en cours» sur le sujet au sein du gouvernement, a indiqué la ministre du Logement Emmanuelle Cosse lundi.

«Il est impératif de ne pas casser quelque chose qui fonctionne», opine Mme François-Cuxac. «Le Pinel flèche l’investissement privé vers la construction, l’un des rares secteurs de notre économie qui peut créer de l’emploi, qui en crée déjà», estime-t-elle. Le marché du logement neuf est soutenu par des taux de crédit immobilier qui évoluent à leur plus bas niveau historique, ce qui solvabilise une partie des ménages souhaitant accéder à la propriété.

Encore plutôt absents du marché l’an dernier, ces accédants à la propriété bénéficient par ailleurs depuis le 1er janvier, d’un Prêt à taux zéro (PTZ) bien plus favorable, qui devrait permettre à un certain nombre d’entre eux de concrétiser leur projet immobilier.En 2015, 351.800 logements neufs ont été mis en chantier en France, à peu près autant que l’année précédente, selon les chiffres officiels.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.