Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La rentrée 2015, un très bon cru pour les fournitures scolaires

Le Figaro25/09/2015 à 06:00

Malgré une baisse des achats dans les grandes surfaces, le chiffre d'affaires du rayon a grimpé de 1,8% par rapport à la rentrée 2014. Les consommateurs ont privilégié des produits de meilleure qualité. Dans ce marché, Internet pointe le bout de son nez.

La rentrée 2015 est un succès au rayon des fournitures scolaires. Son chiffre d'affaires a grimpé de 1,8% par rapport à 2014, à 488 millions d'euros, selon un rapport de l'institut Gfk, établi auprès de 5800 grandes surfaces du territoire. Malgré un recul des ventes de 1,3% par rapport à l'année précédénte, plus de 200 millions d'actes d'achats ont été enregistrés à l'occasion de la rentrée des classes, entre le 29 juin et le 13 septembre 2015, période durant laquelle le rayon réalise la moitié de son chiffre d'affaires annuel.

Pourtant, aucune hausse des prix n'a été détectée par cette étude. La croissance de la valeur s'explique par une consommation plus qualitative de la part du client. «C'est une tendance que l'on remarque en temps de crise, le consommateur a tendance à acheter moins, mais de meilleure qualité», explique Antoine Gachet, directeur des marchés papeterie chez Gfk. Le rapport constate à cet effet que les ventes des marques nationales de fournitures ont augmenté de 1,7%, alors que celles des marques de distributeurs ont chuté de 4,7%. D'autre part, les nouveautés se sont plus vendues que les années précédentes, du fait de l'attirance du consommateur pour les nouveaux produits.«Les industriels innovent constamment pour attirer l'oeil du consommateur. L'innovation est toujours un facteur de croissance indiscutable. Actuellement, un stylo avec une encre thermosensible (qui s'efface rapidement, ndlr) se vend mieux qu'un crayon classique», analyse Antoine Gachet.

La révolution Internet

Le passage par le supermarché se révèle souvent être une torture pour les parents. Pour éviter ce supplice, de plus en plus d'entre eux se tournent vers les sites Internet spécialisés dans ce créneau, ce qui explique la diminution des actes d'achats en magasin. «Chaque année, nous connaissons une croissance à deux chiffres, en terme de ventes sur notre site», reconnaît Guillaume Jean, responsable e-commerce chez Top Office. Même son de cloche chez malistescolaire.com qui connaît une progression annuelle constante depuis son arrivée sur le net, en 2006. «Cette année, nos ventes ont augmenté de 60 % par rapport à l'année dernière», explique Christophe Armand, le directeur du site.

Et si les clients délaissent désormais les caddies pour leur souris, c'est notamment pour une question pratique. «Les gens veulent éviter la cohue dans les magasins. Pour eux, c'est plus agréable d'être devant leur ordinateur plutôt que de déambuler dans les rayons, avec leurs enfants», selon le responsable de Top Office. Pour se démarquer, les sites ne manquent pas de malice. «On travaille avec certains établissements scolaires qui nous fournissent leurs listes de matériel destinées aux élèves. Tout est pré-commandé sur le site. C'est un gain de temps conséquent pour les parents», explique Christophe Armand. Pourtant, ce circuit de vente reste encore marginal dans le secteur des fournitures scolaires, selon Antoine Gachet. «On l'estime à 2% du chiffre d'affaires total. Certes, il est en très forte croissance mais il a un retard conséquent sur les grandes surfaces».

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.