Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La régulation a coûté neuf milliards aux assureurs

Le Figaro05/09/2013 à 21:20
Les grands groupes européens s'attendent à voir ces dépenses rester élevées jusqu'en 2015.

S'adapter aux nouvelles réglementations européennes ou nationales coûte cher aux assureurs. Entre 2010 et 2012, les 40 grands groupes européens, comme Axa ou Allianz, ont dû y consacrer en moyenne plus de 200 millions d'euros chacun, selon une étude réalisée par Deloitte. Au total, la profession a déboursé quelque 9 milliards d'euros en deux ans, dont 4,2 à 4,9 milliards pour la seule année 2012.

L'essentiel de ces dépenses a été consacré à Solvabilité II, la grande réforme européenne imaginée après la crise de 2008 pour conforter la solidité de l'assurance européenne. Elle incitait notamment les assureurs à investir en obligations d'État, sous prétexte qu'elles étaient «sans risques». Sa crédibilité ayant été écornée, notamment par la crise de la dette, une grande incertitude règne aujourd'hui autour de ce projet, même si l'entrée en vigueur est théoriquement prévue pour 2016. Outre Solvabilité II, les assureurs ont dû également intégrer Fatca, une réglementation qui les contraint à déclarer aux autorités américaines les avoirs détenus par les clients américains hors des États-Unis. «Les réglementations nationales se multiplient aussi. En Grande-Bretagne, par exemple, les assureurs ont dû faire face à une nouvelle loi, portant sur la distribution de leurs produits», remarque Michel de la Bellière, associé Conseil Industrie Financière chez Deloitte.

Des investissements utiles

Guère optimistes, les assureurs européens s'attendent à voir ces coûts de régulation rester élevés jusqu'en 2015. Ceux qui sont cotés en Bourse vont notamment devoir s'adapter à la mise à jour des normes comptables IFRS.

«Tous les assureurs ne sont pas égaux face aux dépenses induites par les nouvelles réglementations» souligne Michel de La Bellière. Elles pèsent par exemple plus lourdement sur les groupes cotés en Bourse ou les assureurs susceptibles, en raison de leur importance, de constituer une menace pour le système financier s'ils se trouvaient en difficulté.

Les grands assureurs peuvent aussi plus facilement y faire face. «Pour une grande compagnie, se préparer à Solvabilité II par exemple coûte environ 1% du chiffre ­d'affaires, étalé sur quatre à cinq ans. Pour une petite mutuelle, cela représente plusieurs points», ­résume Michel de La Bellière. Mais les assureurs voient le bon côté des choses. «Certains estiment par exemple que les investissements ­réalisés pour se préparer à Solva­bilité II les aident à améliorer leur contrôle des risques, et à se doter d'informations utiles aussi pour mieux piloter l'entreprise», observe Michel de La Bellière.


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.