Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La raclette, plus populaire que jamais en France

Le Figaro25/02/2015 à 07:00

Les ventes de fromages à consommer chaud ont progressé de 40% en volumes en quatre ans. Ce marché pèse 202 millions d'euros, porté par le succès de la raclette. Les Français en consomment environ 800g à un kilo par foyer chaque année.

Les Français n'ont jamais autant mangé de raclette! Alors que la plupart des rayons de la grande distribution font du surplace, les ventes de fromages à consommer chaud - composées à 80% de raclette - ont progressé de 40% en volumes en quatre ans, selon Nielsen. Ce marché pèse désormais 202 millions d'euros en grande distribution, ce qui en fait le troisième segment du rayon fromages. Les raclettes, tartiflettes et autres fondues ont gagné un million de consommateurs depuis 2012 malgré un ralentissement l'an passé lié à la météo.

Un dynamisme qui s'explique avant tout par la très bonne santé de la raclette. Les Français en consomment environ 800g à un kilo par foyer. Ils s'octroient ce petit plaisir 2,5 fois par an. Dans les linéaires de la grande distribution, la raclette est commercialisée à partir de 3,80 euros environ les 400g en marque de distributeur (MDD) jusqu'à 6 euros ou plus en marques nationales. Environ un quart des volumes se fait sous promotion. Les MDD, qui ont ralenti l'an passé sous l'effet du dynamisme des marques (-1,5 point), détiennent encore 49% du marché, contre plus de 30% pour la marque n°1, RichesMonts, et environ 8% pour Entremont (Sodiaal).

«C'est un produit magique parce qu'il est à la fois traditionnel, transgénérationnel et parce qu'il s'intègre dans la nouvelle façon qu'ont les gens de s'alimenter et de recevoir autour du fait-maison», explique Zineb Lahrech, directrice marketing de RichesMonts, une marque détenue en joint-venture depuis 2008 par Sodiaal et Bongrain.

Un produit d'impulsion

Reste qu'il s'agit d'un produit d'impulsion, qui n'est pas inscrit sur les listes de courses des Français. «Notre objectif est de faire penser à la raclette plus souvent à travers notre présence en magasin, la communication et des nouveautés, ajoute Zineb Lahrech, dont la marque a démocratisé la raclette en France en inventant les tranches vendues en barquette dans les années 1990. Avec la raclette, nous donnons l'idée d'un repas.»

Afin de populariser la raclette auprès des palais français, RichesMonts a décliné ce fromage en proposant depuis les années 2000 de nouvelles variétés (poivre, fumée, chèvre...), dont une sans croute. Cela a incité certains foyers à manger de la raclette plusieurs fois par an. En 2013, une version aux oignons a vu le jour et depuis quelques mois, réduite en sel, pour soigner sa ligne et sa santé.

Mais la marque - qui a comme partenaires historiques la Fédération française de ski et Tefal - s'est également distinguée en créant l'événement autour de son produit star depuis deux ans. Après avoir organisé une raclette party géante à Paris sur les quais de Seine, elle a inauguré l'an passé un Food Truck qui sillonne huit grandes villes françaises. Depuis l'an passé, elle fait gagner chaque jour pendant la saison d'hiver un kit raclette (avec livraison gratuite du fromage et de ses accompagnements) au travers d'un jeu-concours sur les réseaux sociaux. Cette année, 150 kits seront livrés dans l'Hexagone.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.