Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La pierre fait rêver les citadins, mais inquiète dans les campagnes

Le Figaro13/01/2015 à 10:00

Les trois quart des Français considèrent toujours l'immobilier comme un placement sûr, selon une étude de Meilleurtaux.com. Mais la majorité des habitants des communes de moins de 20.000 habitants, où les prix baissent souvent fortement, pensent le contraire.

La pierre fait toujours rêver les Français et les trois quart (78 %) d'entre eux la considèrent comme un placement sûr, constate une étude* réalisée par le courtier Meilleurtaux.com. C'est surtout vrai pour les parisiens (seul un tiers environ sont propriétaires de leur logement) et plus généralement les habitants d'Ile-de-France. En revanche, les habitants de petites communes de moins de 20 000 habitants, où les prix baissent souvent fortement, n'ont pas du tout la même vision des choses: seuls 17 % d'entre eux estiment toujours que l'immobilier est un «placement sûr». «Plus les prix de l'immobilier sont élevés, plus les acheteurs ont le sentiment d'investir dans un placement sûr,» explique Maël Bernier chez Meilleurtaux.com. «À contrario, les habitants des endroits où les prix ont déjà fortement chuté sont moins convaincus par l'investissement immobilier» ajoute-t-elle.

La crise pèse beaucoup. Seulement 12 % des personnes interrogées envisagent d'acheter un logement en 2015. 38 % des sondés estiment que leur situation personnelle va se dégrader. «Ils ne sont que 13 % à envisager une amélioration de leur situation financière», note l'étude.

63% des sondés prêts à changer de banque pour acheter

Les personnes sondées se disent par ailleurs prêtes à changer de banque pour concrétiser leur projet immobilier. «Ils sont 63 % dans ce cas. Les personnes ayant entre 25 et 49 ans sont les plus nombreuses (75 %). Ce qui devrait interpeller les banques quand on sait que l'emprunteur moyen est âgé de 37 ans», souligne Maël Bernier, porte-parole de Meilleurtaux. Même si les taux des crédits immobiliers n'ont jamais été aussi bas, les taux sur 15 ans se négociant entre 2,35 % et 1,85 % (hors assurance) et ceux sur 20 ans entre 2,59 % et 2,15 %, la majorité des Français interrogés (56 %) considère que les établissements bancaires «ne prennent pas assez de risques et devraient accorder davantage de crédits immobiliers». «Plus les répondants à l'enquête sont âgés, plus leur jugement sur les banques est sévère», remarque Hervé Hatt, président de Meilleurtaux.com. Paradoxalement, près de la moitié des plus jeunes (48 % des 25/34 ans) estiment que la politique d'octroi de prêt des banques est plutôt équilibrée. Pourtant, depuis 2011 et le début de la crise du logement, les jeunes devenant propriétaires pour la première fois ont souvent du mal à décrocher un prêt. Certes, grâce à la baisse des taux, les durées d'emprunt s'allongent et les prêts sur 25 ans sont plus nombreux, ce qui apporte une bouffée d'oxygène aux plus jeunes et leur facilite un peu l'accès au crédit. Les banques courtisent aussi les jeunes à l'avenir professionnel prometteur.

* 1048 personnes ont été sondées entre les 19 et 23 décembre.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.