Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La pause déjeuner toujours plus rapide et moins chère

Le Figaro25/09/2014 à 08:00

La fréquentation dans la restauration (traditionnelle et rapide) augmente légèrement le midi selon une étude NPD. Portrait-robot de ce repas qui se prend encore à heure fixe mais de plus en plus au fast-food.

La restauration traditionnelle à beau enchaîner les mauvaises saisons, la fréquentation du midi aurait progressé de 1% en 2014 dans les restaurants, toutes catégories confondues, selon une étude de NPD Group. Il est vrai que cette hausse est exclusivement due aux fast-food et autres sandwicheries qui ont vu leur fréqentation augmenter de 2% quand les établissements faisant du service à table perdaient encore 1%. L'étude permet au passage de dresser le portrait-robot de ce repas du midi hors du bureau ou de la cantine.

Qui? Les femmes sont les clientes majoritaires de la restauration commerciale, à 53%, mais la proportion d'hommes est en progrès sensible passant de 44% en 2008 à 47% cette année. Une évolution que NPD explique notamment par la multiplication des postes de commerciaux nomades, essentiellement des hommes, qui ne disposent pas, par définition, d'une cantine. L'étude relève que les adultes seuls rechignent à aller dans un restaurant traditionnel. Ils pèsent seulement 8% de la clientèle de ces établissements contre 32% pour la restauration rapide!

Quand? Par rapport aux voisins européens où la pause-midi peut s'avérer très fluctuante, la France reste attachée à des horaires fixes. Le camp majoritaire, à 55%, opte pour le créneau 12 heures-13 heures, tandis que 35% des visiteurs préfèrent passer entre 13 heures et 14 heures.

Combien? En moyenne la dépense par personne s'élève à 8,6 euros. Un montant légèrement supérieur à la valeur faciale moyenne d'un titre restaurant (7,31 euros) mais qui cache une large disparité selon les réseaux. Du côté des fast-food, le montant moyen s'affiche à 6 euros contre 14 euros en restauration servie à table.

Quoi? À défaut d'en apprendre beaucoup sur le contenu des assiettes, «resté relativement stable depuis 2008», l'étude se penche plus sur les boissons. Sans surprise, elle note un recul de la consommation de vin aussi bien pour des questions de prix que pour un changement d'habitudes de consommation. Quant à l'eau minérale elle recule de 15% par rapport à 2008, le plus souvent pour être remplacée par une carafe d'eau. De leur côté, les colas, boissons à base de fruits et thés glacés progressent de 7%.

Pourquoi? Le repas gastronomique des Français, classé au patrimoine de l'Unesco, en prend un coup. La première motivation pour déjeuner à l'extérieur, c'est que c'est simplement pratique (avec des réponses du type: «j'étais à l'extérieur», «j'étais pressé», «j'avais faim», etc.). L'argument de la rapidité est d'ailleurs de plus en plus prépondérant. La convivialité n'est évoquée qu'en deuxième lieu, par 32% des sondés. Le restaurant traditionnel, lui, conserve cette fonction, puisque 61% des répondants disent que c'est pour eux le critère de visite prépondérant. La qualité gastronomique ou culinaire des lieux n'est pas abordée et c'est bien dommage.


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.