1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La menace de l'encadrement des loyers n'est pas écartée

Le Figaro09/03/2018 à 16:00

Le futur projet de loi logement pourrait permettre aux aux agglomérations qui le souhaitent d'encadrer les loyers pendant 5 ans ( Crédits : Pexels )

VIDÉO - Le futur projet de loi logement, qui doit être présenté en Conseil des ministres début avril, prévoit d'intégrer l'encadrement des loyers pour les communes qui le souhaitent à titre expérimental pour une durée de 5 ans.

Avis aux propriétaires-bailleurs: l'article 48 du futur projet de loi logement qui doit être présenté en Conseil des ministres début avril, prévoit d'intégrer l'encadrement des loyers pour les communes qui le souhaitent à titre expérimental et ce, pour une durée de 5 ans. C'est une mesure intermédiaire, la suppression de l'encadrement des loyers n'ayant pas fait consensus au Sénat au début de l'année. Les agences locales d'urbanisme pourront être agréées observatoire des loyers. Dès lors, l'encadrement des loyers pourra être étendu à l'ensemble de l'agglomération.

Interrogé au Club Immo (voir notre vidéo en illustration principale), Christophe Tanay, président de l'UNIS (Union des syndicats de l'immobilier) dénonce ce projet qui, selon lui «laisse planer le doute et la menace d'un futur encadrement. Dans le projet de loi, chaque ville pourra encadrer les loyers durant 5 ans, si elle est dotée d'un observatoire. Les élections municipales ont lieu en 2020. Il est possible que pour des raisons électorales certains maires de grandes villes comme Bordeaux, Lyon ou Toulouse décident de créer cet encadrement qui n'est pas forcément justifié. Comment un investisseur ou un bailleur peut-il investir ou s'engager ainsi? C'est un risque élevé pour eux, je doute qu'il soit pris. On risque d'accélérer encore ainsi le désengagement des investisseurs et propriétaires de biens», ajoute-t-il.

De son côté, Julien Denormandie, secrétaire d'État auprès du ministre de la Cohésion des territoires, s'était exprimé sur le sujet et faisait part, le mois dernier, à la fois, de son embarras et de sa détermination: «C'est très compliqué de savoir si l'encadrement des loyers fonctionne ou ne fonctionne pas. Nous avons beaucoup consulté avec Jacques Mézard (ministre de la Cohésion des territoires, ndlr) et beaucoup lu sur le sujet. L'objectif est d'aller au bout de l'expérimentation».

71 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • sibile
    11 mars13:19

    ce n'est pas en faisant de la location à Paris qu'on risque d'atteindre la liberté financière .... il n'y a pas de plus mauvais placement à l'heure actuelle

    Signaler un abus

  • sibile
    11 mars13:18

    Paris IM a 1 million de logements et 2 millions d'habitants, plutot en diminution au dernier recensement ; on ne voit pas bien de quel sureffectif de population il est question

    Signaler un abus

  • ppsoft
    11 mars11:56

    Je le répète, le problème de fond, c'est le sureffectif démographique. Et dans une moindre mesure, mais importante tout de même, le fait qu'on a un pays beaucoup trop centralisé sur sa capitale. On a des moyens de télécom incroyables, des trains rapides, des autoroutes... c'est pitoyable de tous s'entasser dans les villes alors qu'on tant d'espaces désertés. Les problèmes de logement, c'est l'échec d'une politique générale incohérente et sans vision moyen/long terme. Les bailleurs en profitent.

    Signaler un abus

  • jhbhth
    11 mars11:35

    mojito, j'étais hier soir à un séminaire de 1000 personnes sur la liberté financière grâce à l'immo, je peux vous dire que les intervenants sont tous arrivés à la liberté financière avec l'immo, et pas forcément en faisant les marchands de sommeil...

    Signaler un abus

  • mojito69
    11 mars09:08

    L'immobilier traditionnel n'est plus une bonne pratique pour tendre vers son indépendance financière bit.ly/2sbdm40

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer