Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La maison container séduit les Français

Le Figaro02/08/2012 à 14:44
Les conteneurs des bateaux sont recyclés et assemblés pour les particuliers qui souhaitent faire construire la maison de leurs rêves, rapidement et à moindre frais. De plus en plus d'acheteurs adoptent ce type d'habitations.

Finis les chantiers qui n'en finissent pas, l'angoisse des travaux... Avec les containers votre maison s'élève sous vos yeux en une journée, assemblée aussi simplement qu'un jeu de construction pour enfant.

Ce type d'habitation conquiert de plus en plus de familles françaises comme Christelle et son mari Erwan. Mardi 31 juillet, après une courte nuit, ils sont allés en famille assister au lancement du chantier de leur future maison. Dans l'après-midi, ils ont vu trois convois exceptionnels arriver, chargés de containers... À la fin de la journée, ils pouvaient déjà admirer leur future maison de 112m2. Pour les finitions, il suffit d'attendre quelques jours.

Cette nouvelle architecture design et contemporaine offre la possibilité de faire construire sa maison à des prix défiant toute concurrence. Christelle et Erwan n'ont dépensé que 130.000 euros, soit un peu plus de 1000 euros le m2. Les containers sont modulables, «nous proposons des exemples de maisons, commente Arnaud Vandermessen, directeur de House-up, mais des clients arrivent avec des boîtes d'allumettes et nous demandent si la maison qu'ils ont imaginée est réalisable.»

Pour sa retraite, Eliane Belfer, ancienne professionnelle de l'immobilier, a finalement jeté son dévolu sur une maison container de 172 m2, livrée en 2010. Elle se souvient encore des premiers jours, quand elle est allée voir l'entreprise de construction Sotrabox, avec une maquette de la maison de ses rêves: «j'avais laissé libre cours à mes excentricités, un peu trop d'ailleurs... Après un premier devis, le plus difficile était de couper ma maquette au ciseau.»

«On nous prenait pour des extraterrestres»

Les a priori s'estompent et les carnets de commandes grossissent: «il y a plusieurs années on nous prenait pour des extraterrestres... se rappelle Arnaud Vandermessen. Maintenant ça rentre dans les mœurs, après les maisons en bois, les maisons en paille, c'est au tour des maisons containers.»

Aujourd'hui, elles poussent comme des champignons, et chaque nouvelle construction attise l'intérêt des voisins et des proches. «Nous avons déjà pas mal d'amis qui sont intéressés et qui attendent de voir ce que ça va donner», sourit Christelle. Beaucoup peinent encore à croire que s'est faisable et se posent les mêmes questions: l'isolation thermique et phonique est-elle bonne? D'autres se demandent même si c'est habitable... «Des clients veulent à tout prix venir à l'usine voir les maisons témoins, taper dans les murs pour être sûrs que c'est solide» rajoute, amusé, Lionel Chouraqui, directeur commercial chez Sotrabox.

Pourtant Eliane Belfer se veut rassurante: «Il n'y a aucune inquiétude à avoir, en été elle conserve la fraîcheur et en hiver la chaleur.» Quant à Lionel Chouraqui, il confirme que ses maisons «ne coûtent que 350 euros de chauffage par an.»

Des maisons qui plaisent d'autant plus qu'elles se veulent «sociales» et respectueuses de l'environnement: «nos maisons sont écologiques et sociales, c'est un produit pour le plus grand nombre, déclare Arnaud Vandermessen de House-up. Les containers? Ils fonctionnent comme des wagons sur des rails. Ils s'intégrent les uns aux autres. Il est toujours possible d'agrandir la maison.»

Un nouveau mode de construction venu des Pays-Bas et qui fait de plus en plus d'adeptes en France. «Notre site comptabilise 250.000 visites par an» conclut Arnaud Vandermessen.

LIRE AUSSI:

» Logements neufs: la France s'installe dans la crise

» Une baisse modérée des prix de l'immobilier pour 2012

» Devenir propriétaire pour 10 euros devient possible


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.