Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La Louve, le supermarché parisien qui fera travailler ses clients, va bientôt ouvrir

Le Figaro10/03/2015 à 12:00

Ce supermarché «collaboratif» doit voir le jour à l'automne 2015. Pour pouvoir acheter des produits à prix réduits, les clients devront y travailler 3 heures par mois. À ce jour, ses créateurs ont réussi à lever plus de 150.000 euros auprès de 1000 adhérents.

La Louve étend sa meute. Cette coopérative alimentaire, qui entend proposer à ses membres des produits locaux et souvent bio à prix réduits, va pouvoir ouvrir le premier supermarché «coopératif et participatif» de France à l'autome 2015. Le projet, initié en 2010 par deux Américains domiciliés à Paris, Tom Boothe et Brian Horihan, vient de franchir une étape déterminante. Il a réussi à réunir à ce jour quelque 157.000 euros auprès de 1114 membres, dépassant ainsi l'objectif de 150.000 euros fixé par ses fondateurs. «Cela représente 10% de la somme nécessaire. Pour le reste, c'est en place, les banques suivent», assurait Tom Boothe au Parisien ,lors du lancement de l'appel de fonds fin 2014.

L'ouverture de ce supermarché, inspiré du modèle de coopérative créé dans un quartier de New York il y a 40 ans - la Park Slope Food Coop - est prévue pour l'automne 2015 dans le 18e arrondissement de la capitale, au coeur du quartier de la Goutte d'Or. «Il s'agit d'un nouveau modèle pour faire ses courses», expliquent les porteurs du projet sur son site Internet. Concrètement, les clients - membres de la coopérative (pour une adhésion annuelle de 25 euros) - devront effectuer 3 heures consécutives de travail toutes les 4 semaines pour pouvoir y faire leurs courses. Caisse, stocks, démarches administratives, nettoyage ... Ces tâches, effectuées aux côtés de quelques salariés, visent à assurer le bon fonctionnement du magasin.

Large palette de produits

«Les économies réalisées permettent à la coopérative de pratiquer des marges basses qui se traduisent par des prix très abordables sur des produits de haute qualité.» La Louve travaille avec des producteurs dans toute la France, qui proposent une large gamme allant du miel du Berry, des bières artisanales, de la viande de boeuf bio, ou encore des fruits et légumes de producteurs régionaux. Ces produits seront vendus entre 15 et 40% moins chers que dans les autres commerces, tout en garantissant un «prix juste» aux producteurs, promettent les cofondateurs. Des produits d'entretien, d'hygiène et de petit bricolage seront aussi proposés. Les premiers membres ont déjà pu tester l'offre alimentaire grâce au groupement d'achats lancé en 2012. D'après Scalechanger.org, la Louve vise à l'ouverture la distribution de 5000 références, pour 15 salariés et 3000 membres.

Outre les donateurs particuliers, la Louve a séduit la Fondation Macif, qui a accordé en 2014 une subvention de 20.000 euros, selon l'AFP, et accompagne le montage du projet. France Active, qui finance des projets d'économie sociale et solidaire, a accordé un prêt de 400.000 euros. La Banque postale a élu ce projet comme son «coup de coeur» dans le cadre d'une campagne de financement participatif sur KissKissBankBank en 2013. La région Ile-de-France, la Ville de Paris et la mairie du 18e arrondissement soutiennent également la Louve.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.