Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La France, l'un des pays les plus chers d'Europe pour faire garder ses enfants

Le Figaro01/09/2015 à 15:32

INFOGRAPHIE - Selon une étude publiée par Yoopies, entreprise spécialisée du secteur, le coût de la garde d'enfants est bien plus élevé dans l'Hexagone que chez nos voisins européens, à niveau de vie équivalent.

Voilà un podium dont les ménages avec enfants se seraient bien passés. D'après une étude réalisée par la société Yoopies, spécialisée dans le baby-sitting et la mise en relation entre parents et professionnel(le)s de garde, l'Hexagone est en effet le troisième pays le plus cher d'Europe de l'Ouest pour la garde d'enfants.

Pour aboutir à ce résultat, Yoopies a scruté 500.000 tarifs de professionnels proposant leurs services, répartis sur les dix pays où l'entreprise recense des offres de garde d'enfants. Conclusion: le salaire net moyen d'une baby-sitter en France s'élève à 8,65 euros de l'heure (sur un échantillon d'un peu plus de 250.000 professionnels du baby-sitting référencés en France). Un montant qui positionne la France derrière la Suisse (14,92 euros) et le Royaume-Uni (13,52 euros), seuls pays à dépasser le palier symbolique des 10 euros de l'heure. En France, le salaire moyen n'est guère plus élevé que le Smic horaire net (7,53 euros en 2015) mais cela suffit néanmoins pour hisser la France sur le podium.

Le parcours du combattant pour les aides

De plus l'étude utilise notamment le salaire net, qui ne représente pas l'intégralité de ce que devra verser un ménage pour la garde: le versement des charges salariales et patronales font grimper l'heure à 15,20 euros «tout compris» en moyenne. Et même si la politique sociale française permet d'obtenir des aides pour faire garder ses enfants (crédit d'impôts ou complément libre choix de mode de garde entre autres...), la complexité des dispositifs rebute certains parents.

Et malgré les tarifs élevés, c'est bien ce dernier facteur qui, d'après Yoopies, génère le plus de tensions et de problèmes chez ceux qui cherchent à faire garder leur(s) enfant(s). «Au-delà du prix, de très nombreux parents ne comprennent pas ce à quoi ils ont droit exactement. Quand ils se rendent à la CAF, ils peuvent avoir plusieurs versions différentes des allocations qu'ils peuvent toucher, et toujours avec des explications orales, très peu de réponses écrites sur lesquelles s'appuyer, explique Yoopies au Figaro. Ils sont noyés sous les témoignages, notamment sur Internet. Les forums regorgent d'informations contradictoires et les parents s'identifient à des cas qui ne correspondent en rien au leur.»

Conséquence du duo «coût du service + complexité des aides»: la proportion importante du secteur informel dans le domaine de la garde d'enfants. Selon une étude 02-Market Audit en 2013, 54% des baby-sitters avait au moins une partie, si ce n'est l'intégralité, de leurs prestations réglées au noir.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.