Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La fiscalité en cas de succession

Boursorama avec Pratique.fr10/09/2015 à 15:34

Si vous héritez d'un proche, vous devrez peut-être payer des droits de succession. Comment cela fonctionne-t-il ?

Succession et fiscalité

Abattement et part taxable

Les droits de succession ne s'appliquent qu'au-delà d'une certaine somme. On parle d'abattement. Le montant dont vous bénéficiez dépend du lien de parenté que vous aviez avec le défunt :

Lien de parenté Abattement
Époux ou partenaire d'un Pacs Exonération des droits de succession
Enfant ou ascendant 100 000 € depuis le 17 août 2012
Frère ou sœur 15 932 €
Neveu ou nièce 7 962 €
Autre (petits-enfants, amis…) 1 594 €

Notons que si le bénéficiaire est une personne handicapée, il bénéficie d'un abattement supérieur de 159 325 euros. Celui-ci se cumule avec les abattements auxquels il a droit du fait de son lien de parenté.
Si le montant reçu est supérieur à celui prévu pour l'abattement, des droits de succession seront à payer. Voici le barème :

Part taxable après abattement Barème
Moins de 8 072 € 5%
Entre 8 072 et 15 932 € 10%
Entre 15932 et 31 865 € 15%
Entre 31 865 et 552 324 € 20%
Entre 55 324 et 902 838 € 30%
Entre 902 838 et 1 805 677 € 40%
Supérieur à 1 805 677 € 45%

Quel que soit le montant de l'héritage, vous devez vous rapprocher des services fiscaux afin de le déclarer. Le notaire en charge de la succession peut vous conseiller dans vos démarches.

Comment éviter à ses proches les frais de succession ?

Il reste toutefois possible d'éviter tout ou partie des frais de succession à vos proches, en prenant diverses dispositions pour l'optimisation fiscale de la transmission de votre patrimoine. Vous pouvez par exemple :

  • - souscrire une assurance vie. Le capital se situe en dehors de la succession. Vos bénéficiaires peuvent ainsi profiter d'un abattement allant jusqu'à 152 500 euros du capital, 30 500 si vous avez effectué vos versements après 70 ans. Ce dispositif permet en outre d'avantager l'un ou l'autre de ses proches dans le cadre de la quotité disponible ;
  • - effectuer des donations de votre vivant. Sous conditions, celles-ci peuvent ne pas être rappelées lors de la succession. Vous pouvez par exemple donner jusqu'à 100 000 euros à vos enfants tous les 15 ans. Ce don peut se faire dans différents cadres : don manuel, don de parts de SCI, etc.

Pensez donc à préparer votre succession tôt !

Trucs et astuces

Bénéficiaire d'une assurance vie, vous allez devoir replacer le capital. Si vous le placez chez le même assureur que le défunt, celui-ci devrait vous éviter les frais d'entrée. Voilà qui vous permet d'alléger un peu la facture « succession ».

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.