Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La conjoncture immobilière par CBRE - 3T 2012

Primaliance26/10/2012 à 00:00

 

Des volumes toujours tirés par les grandes transactions

 

Sur les 9 premiers mois de l’année, 9,3 milliards d’euros ont été engagés en immobilier d’entreprise banalisé en France, ce qui représente une progression de + 12 % sur un an. Après un bon 2ème trimestre, porté par des transactions d’envergure, l’activité a quelque peu marqué le pas durant l’été, dans un contexte économique difficile. De fait, avec un peu plus de 3,3 milliards d’euros investis, le 3ème trimestre 2012 s’inscrit en léger recul (- 10 %) par rapport à la même période l’an passé.

Si les 3 derniers mois n’ont pas vu de mega-deals de taille comparable à ceux du printemps dernier, les grandes transactions ont une nouvelle fois soutenu les volumes. Ainsi, les 9 nouvelles signatures > 100 millions d’euros enregistrées ont représenté plus de 55 % des engagements du trimestre. Notons notamment les 3 transactions dépassant 250 millions d’euros : • le portefeuille de 5 actifs parisiens cédé pour moitié par Generali à Norges pour 275 millions d’euros ; • la vente par Immoselect auprès de la CNP et de Cardiff des 46 000 m² de l’immeuble Liberté 2 à Charenton pour 255 millions d’euros ; • l’acquisition par ADIA du siège d’Amundi dans Paris 15 pour 252 millions d’euros.

A l’autre extrémité du marché, le segment des petites transactions est demeuré actif, pérennisant une certaine bipolarité. Les deals inférieurs à 25 millions d’euros ont été nombreux (250 opérations) et pèsent 20 % des volumes engagés depuis le début de l’année.

Ainsi, la taille moyenne des opérations reste mesurée, à 28,4 millions d’euros. 

 

Un marché dual

 

Si les résultats en termes de volumes engagés demeurent satisfaisants, par comparaison notamment avec la même période l’an passé, le marché de l’investissement français n’a pas retrouvé un fonctionnement pleinement efficient. Certes, les fonds qui cherchent à se placer dans l’immobilier en période de crise restent abondants et le marché français apparaît toujours attractif du fait de sa profondeur et de sa liquidité, notamment aux yeux des grands investisseurs internationaux.

Mais, alors que la fin 2011 laissait entrevoir la possibilité d’une lente reprise, le contexte économique n’a cessé de se dégrader depuis le début de l’année 2012, avec le ralentissement de l’économie mondiale et la résurgence de la crise des dettes souveraines en Europe. Ainsi, les faibles perspectives de croissance, la pression sur les valeurs locatives et la frilosité des banques entretiennent les acquéreurs dans leur extrême aversion au risque. Ces derniers restent focalisés sur les seuls actifs « prime », les plus sécurisés possibles.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.