1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La collecte des emballages ménagers stagne

RelaxNews20/04/2017 à 18:20

(AFP) - La collecte des emballages ménagers a été quasiment stable en 2016 avec 3,3 millions de tonnes (+1%), bien que le tri de tous les plastiques soit possible dans de plus en plus de collectivités, selon le bilan annuel d'Eco-Emballages publié jeudi.   

"En 2016, 68% des emballages ménagers ont été recyclés, soit 3,3 millions de tonnes sur les 4,9 millions mises sur le marché", indique dans un communiqué l'éco-organisme chargé de piloter la filière.

L'objectif réglementaire était de parvenir à recycler 75% des tonnages mis sur le marché dès 2016.

Les ménages sont censés trier les emballages des produits de consommation courante comme le carton, le verre, les canettes, les conserves et les contenants en plastique (bouteilles d'eau, de lait, de shampoing, de lessive, etc.).

Dans le cadre d'un plan de relance du recyclage de 90 millions d'euros lancé en 2014, Eco-Emballages indique avoir investi 43 millions d'euros "pour moderniser 36 centres de tri et créer 9 centres pilotes, condition indispensable pour trier et recycler les nouvelles résines plastiques". 

Dans 185 collectivités, représentant 15 millions de personnes, l'ensemble des emballages plastique (barquettes, yaourts, films, etc.) sont maintenant intégrés à la collecte. 

Mais en dépit de cette collecte élargie, les tonnages collectés chaque année ont très peu progressé depuis 2013 lorsqu'ils avaient atteint 3,2 millions de tonnes.

Le plan a aussi "permis de cibler les collectivités ayant des performances en deçà de 40 kg par an et par habitant", la moyenne nationale étant de 46 kg/an/hab.

Des progrès notables ont par exemple été enregistrés dans l'agglomération de Toulon pour le verre, dans la métropole du Grand Nancy et en Corse pour les emballages légers, souligne Eco-Emballages.  

Afin d'améliorer les performances, l'organisme souhaite notamment développer l'éco-conception, qui consiste à penser au recyclage des produits dès leur élaboration.

Parmi les pistes concrètes de travail, l'organisme met en avant le développement de barquettes composées à 100% de plastique PET, davantage d'emballages mono-matériau et le développement d'emballages identifiables par tri optique.

Via une contribution versée à Eco-Emballages, quelque 50.000 entreprises contribuent au financement des activités de collecte, tri et recyclage des emballages ménagers.

Le Point Vert, qui figure sur les emballages, indique que le fabricant a versé cette contribution mais ne garantit pas que le produit peut être recyclé.

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • heimdal
    21 avril13:04

    Aucun intérêt à être vertueux puisque tu gagnes juste une tape sur l'épaule .Il n'y a que la carotte et le bâton qui fonctionnent .Les mesures de volontariat sont de la foutaise à neuneus.

    Signaler un abus

  • er3dw
    20 avril20:17

    certaines villes comme Bourges (maire M. Blanc) taxe en fonction de la taxe d'habitation donc aucun intérêt à trier puisque c'est un impôt. ? pourquoi les députés n'obligent pas à pas facturer en fonction du nombre d'adultes?

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.