Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La cigarette électronique prend de l'ampleur

Le Figaro21/08/2012 à 13:58
Un demi-million de Français auraient succombé au charme de cette cigarette sans tabac, vendue aussi bien en pharmacie que chez les buralistes. Les fabricants se montrent optimistes pour l'avenir.

La France compte de plus en plus de «vapoteurs» ou utilisateurs de e-cigarette. C'est en tout cas ce qu'affirment les principaux fabricants de l'Hexagone. D'après eux, près d'un million de Français aurait déjà testé la cigarette électronique qui ne contient pas de tabac. Ils seraient même 500.000 à l'utiliser quotidiennement. Le succès de l'objet trouve ses racines dans son apparence. La e-cigarette ressemble comme deux gouttes d'eau à une cigarette classique: d'un côté, une partie blanche et de l'autre, un filtre orange. A une extrémité, une diode simule visuellement la combustion. De l'autre, une vapeur est propulsée au moment de l'aspiration et inhalée par l'utilisateur.Cette «fumée» provient d'un liquide parfumé d'arômes alimentaires, parfois de glycérol et de nicotine.

Le principal argument de vente est financier: «Les clients sont des fumeurs qui veulent fumer sainement et économiquement. Ils se tournent vers la e-cigarette en raison de la hausse régulière du prix du paquet classique. Une e-cigarette est vendue entre 9 et 11 euros et correspond à l'équivalent en consommation de deux paquets et demi. A titre de comparaison un paquet traditionnel de 20 unités coûte un peu plus de 6 euros aujourd'hui», affirme une porte-parole de Cigartex,l'un des premiers fabricants à s'être lancé en France. Le marché connaît d'ailleurs un véritable boom depuis 2010, année durant laquelle le prix du paquet de cigarette a augmenté de 6%. La nouvelle hausse des prix prévue en octobre devrait à ce titre encore jouer en faveur du secteur.

La e-cigarette séduit également les fumeurs qui veulent arrêter le tabac. Elle apporte la gestuelle à ceux qui ne peuvent se contenter des patchs ou des gommes à mâcher. D'après les fabricants, la e-cigarette présente aussi l'avantage d'être utilisable partout, même dans les lieux publics et ne prive pas le fumeur de «ses habitudes sociales», selon Cigartex.

Statut flou

EdSylver, l'un des leaders du marché français, a vu son chiffre d'affaire bondir à quatre millions d'euros l'an dernier. Cigartex a pour sa part doublé ses revenus sur un an en 2011. Les marges les plus importantes ne sont pas réalisées sur la fabrication des cigarettes, confiée le plus souvent à la Chine, mais sur la vente de liquide aromatisé pour recharger les cartouches. Cette activité devrait dépasser les ventes de cigarettes électroniques «d'ici peu», assure Cigarelec, un autre fabricant, dans les colonnes des Echos .

Ce marché en plein développement est renforcé par un large réseau de distribution, résultat d'un flou entourant le statut du produit. La cigarette électronique se vend sur Internet, dans certaines boutiques spécialisées mais aussi chez les buralistes comme simple produit de consommation courante. Mais on la retrouve aussi dans les pharmacies aux côtés d'autres produits permettant d'accompagner l'arrêt du tabac, malgré la recommandation de l'Afssaps qui conseille de ne pas disposer d'e-cigarette dans les rayons. «Il n'existe aucune loi qui interdit la vente en pharmacie. Mais il faut rappeler que la cigarette électronique n'est pas un médicament et qu'elle n'a pas vocation à permettre le sevrage tabagique», précise Cigartex. Le secteur profite enfin d'un coup de pouce marketing inattendu: celui de nombreuses stars de cinéma, de Leonardo DiCaprio à Johnny Depp en passant par Robert Pattinson, qui se sont affichées récemment e-cigarette à la bouche.

LIRE AUSSI:

» Les substituts à la cigarette sont-ils sans danger?

» Haro sur la cigarette électronique

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.