Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La Bourse de Paris lestée par les tensions sino-américaines (-1,46%)
AFP14/07/2020 à 09:29

La Bourse de Paris a ouvert en recul mardi (-1,46%), lestée par la remontée des tensions sino-américaines et la propagation toujours grandissante du Covid-19 à travers le monde.

A 09H12 (07H12 GMT), l'indice CAC 40 perdait 73,90 points à 4.982,33 points. La veille, il avait fini en hausse de 1,73%.

"Les tensions grandissantes entre les États-Unis et la Chine en lien avec les revendications territoriales de Pékin en mer de Chine méridionale pèsent sur le moral", a souligné David Madden, un analyste de CMC Markets.

La Chine a accusé mardi les États-Unis de "saboter la paix et la stabilité régionales", après des déclarations du chef de la diplomatie Mike Pompeo considérant les revendications de Pékin comme "illégales".

Selon M. Madden, "la réintroduction de mesures de confinement pèse aussi" alors que "de nombreux pays continuent à se battre contre le Covid-19".

La Californie et plusieurs autres régions du monde, confrontées à une explosion du nombre d'infections, adoptent à nouveau de sévères restrictions, tandis que l'OMS s'alarme de voir "trop de pays (aller) dans la mauvaise direction" et saper la confiance des populations faute de messages clairs.

La pandémie continue ainsi à s'aggraver avec désormais environ 13 millions de cas avérés.

"Hier un courant optimiste a parcouru les marchés" grâce à des nouvelles encourageantes en direction d'un vaccin ou d'un traitement contre le coronavirus, ce qui a notamment permis aux indices européens de finir en hausse, a noté M. Madden.

Les investisseurs surveilleront le coup d'envoi de la saison des résultats aux États-Unis avec une série de poids lourds, en particulier les banques Citigroup, Wells Fargo et JPMorgan Chase ainsi que ceux de Delta Air Lines.

Du côté des indicateurs, la production industrielle au Japon a plongé de 8,9% en mai sur un mois mais les importations de la Chine ont enregistré en juin un net rebond sur un an (+2,7%).

En Allemagne, le taux d'inflation est remonté en juin, atteignant 0,9% sur un an.

La production industrielle pour mai en zone euro, tout comme le baromètre Zew de la confiance des milieux financiers outre-Rhin, sont attendus dans journée.

Aux Etats-Unis, l'indice des prix à la consommation (CPI) pour juin est également à l'agenda.

- La tech dans le rouge -

Le recul de plusieurs grandes valeurs technologiques la veille à Wall Street se faisait clairement sentir: Dassault Systèmes perdait 2,72% à 153,65 euros, STMicroelectronics 2,13% à 25,31 euros et Worldline 2,34% à 75,98 euros.

La dégringolade continuait pour Ubisoft (-3,10% à 71,36 euros) deux jours après une présentation de jeux jugée décevante par le marché et alors que l'éditeur se débat dans un scandale de harcèlement sexuel.

Air France-KLM refluait de 0,29% à 4,09 euros. Le groupe est au coeur d'une querelle diplomatique entre Paris et Pékin qui a fustigé mardi la décision de la France de limiter à un seul par semaine les vols chinois à destination de la France, au nom de la réciprocité vis-à-vis d'Air France.

TFF Group s'enfonçait de 5,28% à 28,70 euros. Le fabricant de tonneaux a vu son bénéfice annuel reculer lors de son exercice décalé 2019-2020, un résultat qu'il attribue notamment à l'impact de la crise sanitaire.

abx/tq/spi

Valeurs associées

Euronext Amsterdam -10.69%
Euronext Paris -0.34%
Euronext Paris +1.16%
Euronext Paris +0.42%
Euronext Paris +0.49%
Euronext Paris 0.00%
Euronext Paris -0.09%
Euronext Paris +0.83%
NYSE +2.23%
NYSE +3.47%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer