Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La Bourse de Paris lestée par les craintes liées aux tensions commerciales (-1,30%)

AFP31/08/2018 à 18:04

La Bourse de Paris a terminé en nette baisse vendredi (-1,30%), lestée par l'inquiétude au sujet des relations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine, après les dernières déclarations de Donald Trump.

L'indice CAC 40 a perdu 71,21 points à 5.406,85 points, dans un volume d'échanges moyen de 3,6 milliards d'euros. La veille, il avait fini en baisse de 0,42%.

Après avoir ouvert en légère baisse, la cote parisienne s'est enfoncée dans le rouge.

Au cours de la semaine écoulée, l'indice a reculé de 0,47%. Ses gains depuis le début de l'année sont de 1,77%.

"L'indice termine le mois comme il l'avait commencé: sur une note négative", a commenté auprès de l'AFP Daniel Larrouturou, directeur général délégué de Diamant Bleu Gestion.

La thématique commerciale est revenue sur le devant de la scène, diverses déclarations de Donald Trump ayant ravivé les craintes des investisseurs.

Selon l'agence Bloomberg, le locataire de la Maison-Blanche souhaite mettre en oeuvre dès la semaine prochaine une nouvelle salve de taxes douanières sur 200 milliards de dollars de produits chinois importés aux Etats-Unis.

"La mise en place d'une telle mesure entraînerait inévitablement un risque de ralentissement de la croissance en Chine", a souligné M. Larrouturou.

"Ce risque a été pris en compte aujourd'hui (vendredi) par un groupe de valeurs assez larges, notamment par celles liées aux matières premières mais aussi par le secteur du luxe", a-t-il précisé.

Le président américain a également menacé de quitter l'Organisation mondiale du Commerce (OMC) en cas d'absence de progrès dans les réformes.

En outre, il s'en est pris à l'Union européenne, jugeant "pas suffisante" l'offre de Bruxelles d'abandonner les tarifs douaniers sur les importations automobiles.

En réponse, le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a prévenu que l'UE riposterait à d'éventuelles taxes américaines.

"La question de sanctions possibles sur le secteur automobile est très présente dans l'esprit des investisseurs mais ils n'ont pas perdu tout espoir que les Etats-Unis et l'UE finissent par trouver un arrangement", a estimé M. Larrouturou.

- Secteur automobile dans le rouge -

Les investisseurs surveillaient également l'évolution des négociations entre les Etats-Unis et le Canada sur le traité de libre-échange nord-américain (Aléna). Donald Trump avait fixé vendredi soir comme date butoir pour trouver un accord.

Du côté des indicateurs, le taux de chômage en zone euro s'est maintenu en juillet à son niveau le plus bas depuis 2008, tandis que l'inflation a ralenti en août à 2% sur un an.

En France, la hausse des prix à la consommation ea été stable au mois d'août, à 2,3% sur un an.

La confiance des consommateurs aux Etats-Unis s'est détériorée moins que prévu en août aux Etats-Unis, tombant toutefois à son plus bas niveau depuis janvier.

Du côté des valeurs, les titres du secteur automobile, minés par les commentaires de M. Trump, ont terminé dans le rouge. Renault a cédé 0,67% à 74,20 euros, Peugeot 1,58% à 23,70 euros, Valeo 0,99% à 39,11 euros et Michelin 2,21% à 101,95 euros.

Les valeurs du luxe ont été pénalisées par une note d'UBS évoquant un ralentissement possible des dépenses chinoises en produits de luxe. Kering a lâché 2,99% à 468,00 euros, LVMH 2,66% à 301,85 euros et Hermès 1,96% à 560,20 euros.

Les valeurs minières ont également terminé en baisse, à l'instar d'ArcelorMittal (-1,01% à 25,94 euros) et d'Eramet (-4,78% à 73,70 euros).

Saint-Gobain (+1,97% à 37,07 euros), soutenu par un relèvement de sa recommandation par BofAML, a fait partie des rares titres du CAC 40 ayant terminé dans le vert.

Casino a chuté de 10,22% à 27,31 euros, après un tweet du fonds spéculatif Muddy Waters, affirmant que Casino n'avait pas déposé les comptes 2017 d'une de ses filiales. Interrogé par l'AFP, un porte-parole de Casino a indiqué qu'il s'agissait d'un "simple retard technique" et que ces comptes, "déjà intégrés" dans les comptes consolidés du groupe, seront "déposés demain" (samedi).

Gemalto a terminé sur une hausse de 1,01% à 50,02 euros, soutenu par la publication de bons résultats pour le premier semestre.

Engie a reculé de 2,73% à 12,63 euros, dans la foulée de l'annonce du report de plus de deux mois du redémarrage de deux réacteurs en cours de révision, en Belgique.

Air France-KLM, qui avait déjà dégringolé de 7% jeudi, a été pénalisé (-3,43% à 8,27 euros) par l'abaissement de sa recommandation par Kepler Cheuvreux.

Edenred a été affecté (-5,03% à 32,83 euros) par une baisse de la sienne par Berenberg.

vac/ef/eb

Valeurs associées

0.00%
0.00%
+2.18%
+5.14%
+0.18%
-0.12%
+1.10%
+14.41%
0.00%
-0.16%
+0.07%
-0.02%
-0.19%
+1.21%
+1.76%
+0.86%
+3.48%
-0.20%
Afficher toutes les valeurs associées Réduire

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.