1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La Bourse de Paris à un nouveau pic annuel de clôture (+0,23%)
AFP05/04/2019 à 18:11

La Bourse de Paris a fini en légère hausse vendredi (+0,23%) à son plus haut annuel de clôture, soutenue par un optimisme entourant les pourparlers sino-américains combiné à des chiffres de l'emploi américain plutôt positifs.

L'indice CAC 40 a gagné 12,40 points à 5.476,20 points, au plus haut depuis octobre 2018, dans un volume d'échanges modéré de 3,66 milliards d'euros. La veille, il avait fini proche de l'équilibre (-0,09%).

Sur la semaine, l'indice a pris 2,35%, portant ses gains depuis le 1er janvier à 15,76%.

La cote parisienne a débuté en terrain neutre, avant d'accélérer un peu la cadence et d'inscrire aussi un nouveau plus haut annuel en cours de séance, à 5.486 points.

"Le marché est soutenu par les espoirs d'une signature d'un accord commercial entre la Chine et les Etats-Unis (...)", indique Yann Azuelos, gestionnaire de portefeuille chez Mirabaud France.

Donald Trump a fait état vendredi de progrès dans les intenses négociations avec Pékin, qui doivent mettre un terme à la guerre commerciale entre les deux premières économies du monde, mais s'est refusé à en prédire l'issue.

M. Trump n'a pas non plus annoncé de date pour une rencontre avec Xi Jinping pour acter la fin de la guerre commerciale.

En outre, les chiffres du chômage américains ont été jugés "rassurants", a ajouté l'analyste.

Le marché du travail américain est resté très solide au vu du fort rebond des embauches en mars après la frayeur d'un brusque coup de frein en février.

Le taux de chômage est resté proche de son plus bas niveau en presque cinquante ans tandis que la progression des rémunérations s'est un peu ralentie, à 3,2% sur un an, diminuant ainsi les craintes d'accélération de l'inflation et les risques de remontée des taux.

Quant au Brexit, "la situation est tellement complexe et difficile à comprendre" que le marché "préfère ne pas tenir compte des informations parfois trop contradictoires" et "l'occulte complètement", souligne M. Azuelos.

Prévu le 29 mars, le Brexit a déjà été repoussé au 12 avril dans l'espoir qu'un accord approuvé par le Parlement soit trouvé d'ici là.

La Première ministre Theresa May a demandé vendredi un report du Brexit cette fois jusqu'au 30 juin pour tenter de surmonter la crise politique au Royaume-Uni, le président du Conseil européen Donald Tusk suggérant de son côté un report "flexible" d'un an maximum.

Un sommet extraordinaire de l'UE est prévu le 10 avril à Bruxelles pour discuter de la suite du processus en fonction de la solution trouvée à Londres.

- Iliad sur la touche -

Côté valeurs, SES a bénéficié (+5,77% à 15,21 euros) de l'annonce, jeudi, du lancement réussi de quatre satellites O3b en orbite terrestre moyenne (MEO) par Arianespace.

Valeo a profité (+1,60% à 29,86 euros) de son maintien à la première place du classement des dépôts de brevets en France en 2018.

EDF est monté de 1,46% à 12,18 euros alors que l'énergéticien français va céder sa part de 25% dans le suisse Alpiq à deux sociétés déjà actionnaires, Primeo Energie et EOS Holding, pour environ 489 millions de francs suisses (435 millions d'euros).

Iliad a perdu 2,53% à 96,34 euros. La bataille sur la rémunération de la diffusion des chaînes du groupe Altice par l'opérateur Iliad (Free) a pris un tour inédit vendredi, avec la suspension puis un rétablissement forcé des chaînes d'Altice, dont BFMTV.

Renault a reculé de 0,34% à 62,16 euros. Le conseil opérationnel de l'alliance Renault Nissan Mitsubishi, nouvel organe de gouvernance qui doit incarner le premier ensemble automobile mondial, se réunira le 12 avril à Paris, selon une source proche des entreprises.

Sodexo a été en revanche porté (+1,89% à 101,75 euros) par le relèvement de sa recommandation à "neutre" contre "sous-pondérer" auparavant par Barclays.

TechnipFMC a avancé (+3,14% à 24,93 euros) sur une recommandation à "surpondérer" de Morgan Stanley, selon M. Azuelos.

pan/tq/az

Valeurs associées

Euronext Amsterdam 0.00%
Euronext Amsterdam -10.36%
EDF
Euronext Paris 0.00%
Euronext Paris 0.00%
Euronext Paris 0.00%
Euronext Paris 0.00%
Euronext Paris 0.00%
Euronext Paris 0.00%
Euronext Paris 0.00%
Euronext Paris 0.00%
LSE +0.28%
Swiss EBS Stocks +0.43%
LSE Intl -0.41%
NYSE -0.56%
Afficher toutes les valeurs associées Réduire

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer