Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'utopique «ville nomade» sur le Pont-Neuf à Paris

Le Figaro13/12/2014 à 11:00

EN IMAGES - Un cabinet d’architecte parisien a conçu une «ville modulable» sur un des ponts reliant les deux rives de la Seine.

Les images de ce célèbre pont parisien complètement customisé ont de quoi attirer l’œil! Mais que les puristes se rassurent: elles sont montées, et purement synthétiques! L’objectif du projet, qui a été pensé par l’architecte parisien Stéphane Malka est pourtant bien réel: construire une ville alternative et modulable, un «ghetto volontaire», qui viendrait recouvrir le Pont-Neuf, qui relie une rive à l’autre de la Seine, sur un immense échafaudage.

Que contient cet édifice utopique? Veritable micro-ville nomade, elle s’organise autour de différentes activités ; «résidences, bureaux et salles de réunion mais aussi galeries d’art, studios d’enregistrement, boutiques, playgrounds, salles de sport, cantines familiales et boites de nuit. Toutes ces activités sont régies par leurs propres habitants», peut-on lire sur le site de l’architecte.

Un projet à 200.000 euros

En vérité, ce projet baptisé «Pont9» est tiré d’un livre qu’a écrit l’architecte intitulé Le petit Paris. Sur le côté irréalisable de cette construction, Stéphane Malka n’est pas catégorique. «D’un point de vue purement architecturel, c’est tout à fait réalisable», confie-t-il au Figaro. «Comme tous mes projets, celui-ci paraît très utopique alors qu’il est très concret.» Et il serait très peu onéreux: «pas plus de 200.000 euros», estime Malka, qui justifie ce faible coût par les matériaux utilisés. Bâches militaires, échafaudages, structures métalliques très classiques destinées à être customisées...

Finalement, le seul élément qui rend la réalisation du projet très difficile est son identité, et sa dimension «sociale». L’architecte avoue ne pas avoir pris la peine de contacter la mairie de Paris. «Elle ne serait pas sensible à ce projet de ghetto mobile», estime-t-il. Pour autant, les projets de Malka - dont la notoriété est davantage à l’étranger qu’en France - ne sont pas tous irréalisables: de son livre, il a déjà «sorti» deux projets. Les «abris furtifs», à Marseille, et «Bow-House» (habiter les murs) en Hollande.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.