Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'UFC-Que choisir donne des kits pour mieux consommer

Le Figaro15/03/2011 à 11:23
A l'occasion de ses 60 ans, l'association distribue 90.000 guides pour défendre les droits des consommateurs, avec des conseils pour résilier un abonnement à Internet ou contester des frais bancaires par exemple.

Ce mardi 15 mars est la journée mondiale du consommateur. Une journée voulue par le président américain Kennedy en 1962, qui cette année est aussi l'occasion, pour l'association française UFC-Que Choisir, de célébrer ses 60 ans. L'association de consommateurs créée en 1951, en profite pour lancer une grande opération destinée à mieux faire connaître leurs droits aux Français. Le droit des consommateurs, construit dans les années 1970 s'est «complexifié, et surtout il a été de moins en moins appliqué», déplore Alain Bazot, président de l'association interrogé par l'AFP. Désormais, «l'enjeu va être de simplifier les droits et surtout de les rendre effectifs. On est inquiets, parce que la justice de proximité s'éloigne, on ferme les tribunaux d'instance, on développe la médiation, qui est un ersatz de justice», regrette-t-il.

 

Un site internet dédié

 

Les 160 antennes locales de l'organisme vont donc distribuer 90.000 «Clés de la consommation», des kits qui compilent les règles à suivre pour bien consommer et défendre ses droits. Selon le Parisien-Aujourd'hui en France qui s'est procuré les documents, le kit contient douze fiches pratiques pour régler «les litiges de la vie quotidienne dans les domaines les plus fréquemment soulevés par les adhérents de l'UFC». Il comprend notamment des conseils pour éviter la reconduction automatique des contrats d'assurance, pour résilier un abonnement Internet ou encore contester des frais bancaires. Depuis plus d'un demi siècle, l'association a en effet de nombreux combats à son actifs comme la gratuité des chèques, la bataille contre le prix des SMS, ou encore la dénonciation des produits allégés inefficaces.

UFC-Que Choisir veut également aider les Français à choisir leurs produits alimentaires en leur présentant un calendrier des fruits et légumes de saison. Objectif: optimiser leur dépenses tout en protégeant l'environnement.

Tous ces conseils seront également disponibles sur le site internet de l'association, où une série de vidéos humoristiques («La hot-line contre-attaque», «Les aventuriers du crédit maudit») mettent en scène les mésaventures de consommateurs dont les droits ne sont pas respectés. L'association, qui édite le mensuel Que Choisir, offrira aussi un accès gratuit pendant un mois au site du magazine.

 

Une class action à la française

 

L'UCF-Que Choisir profite également de cette journée pour réclamer une nouvelle fois la création d'une class action à la française. L'association milite en effet depuis 2005 pour la mise en place d'une action de groupe, afin de permettre aux consommateurs, confrontés à des litiges de petite ampleur, de se regrouper pour mutualiser les frais de justice et obtenir réparation. Promise à plusieurs reprises par des gouvernements successifs mais sans jamais aboutir, la procédure se heurte à l'hostilité de l'organisation patronale Medef. «Peut-être qu'elle arrivera par l'Europe, puisqu'il y a une grande consultation publique lancée par la Commission européenne», affirme Alain Bazot. Le président de l'UFC ne se fait cependant pas trop d'illusion. «Comme le droit français est relativement en avance par rapport à d'autres pays, on risque une harmonisation par le plus petit dénominateur», redoute-t-il. Le combat n'est pas encore terminé.

 

LIRE AUSSI :

» Frais Bancaire: l'UFC veut une loi

» Internet: l'UFC offre un kit de résiliation

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.