1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

L'incroyable patrimoine immobilier de la Scientologie

Le Figaro30/03/2015 à 15:15

EN IMAGES - Un documentaire américain diffusé ce dimanche détaille la stratégie d'expansion immobilière de la secte. Son patrimoine aux États-Unis est très important mais ses visées sont internationales.

A en croire le documentaire américain Going Clear: Scientology and the Prison of Belief diffusé hier sur la chaîne HBO, le patrimoine immobilier de l'Eglise de Scientologie se compterait sans doute en milliers d'immeubles. A défaut de pointage précis, rendu impossible par la multitude de sociétés plus ou moins reliées à la secte, le documentariste a pu établir avec certitude que rien qu'entre 2006 et 2011, la Scientologie s'était offert 62 propriétés aux Etats-Unis.

Depuis sa création en 1955, l'Eglise de Scientologie n'a jamais cessé d'investir dans la pierre. Parfois, elle se tourne vers des zones rurales comme avec sa Gold Base (base dorée), un ancien village de vacances de 210 hectares situé dans le désert, à l'est de Los Angeles, et qui accueille désormais des stages de formation des fidèles.

Mais son goût est beaucoup plus marqué pour les imposantes bâtisses situées en plein cœur de grandes villes. Le diaporama ci-dessus (les photos et leurs retouches sont l'œuvre de la secte) donne un aperçu du patrimoine américain. L'avantage de ces acquisitions, c'est qu'elles offrent une sacrée visibilité à la Scientologie lui permettant d'espérer recruter de nouveaux adeptes. Par ailleurs, l'église rachète souvent des bâtiments emblématiques en mauvais état qu'elle fait rénover par la suite en espérant que cela aidera à leur donner une bonne image auprès des autorités et de la population locales.

Quant aux nombreux adversaires de la secte, ils estiment qu'à un moment où elle peine de plus en plus à séduire de nouveaux adhérents, l'immobilier est le seul domaine où elle progresse encore. Selon eux, c'est évidemment une manière de sécuriser et faire fructifier la trésorerie de la Scientologie.

En Europe aussi, les adeptes de Ron Hubbard lorgnent sur l'immobilier. Ce n'est pas un hasard si sur son site français de promotion, la Scientologie met notamment en avant le témoignage de Gaetano, un agent immobilier italien. D'ailleurs, l'église revendique près de 80 acquisitions ces dernières années dont bon nombre sur le Vieux Continent: Madrid, Londres, Milan ou Berlin.

Au vu de ses difficultés avec les autorités en France, la secte se fait plus discrète sur l'Hexagone malgré ses locaux bien visibles pour son Celebrity Center, rue Legendre à Paris (17e), et plus discret pour son sauna, rue Nollet (17e également) faisant office de «centre de purification». Symbole de ces difficultés, un projet de résidence pour seniors qui devait s'installer autour de château de Sainte-Feyre (Creuse) a finalement été annulé lorsque les élus locaux se sont rendus compte qu'il était financé par la Scientologie.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • lsleleu
    30 mars20:14

    Ou c'est autorisé et il n'y a rien dire ou c'est interdit et il faut sévir !

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.