1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

L'impact du prélèvement à la source pour les salariés en mobilité internationale
Edit-Place07/12/2018 à 09:00

Le prélèvement de l'impôt à la source entrera en vigueur dans moins d'un mois. Dans quelle mesure ce dispositif touche-t-il les salariés en mobilité internationale?

La nécessité de déterminer la domiciliation fiscale

Le prélèvement à la source (PAS) concernera uniquement les revenus des personnes ayant leur domicile fiscal en France. En effet, les Français fiscalement domiciliés à l'étranger se voient déjà appliquer une retenue de l'impôt à la source sur leurs salaires, pensions et rentes viagères de source française (en l'absence de convention fiscale internationale entre la France et leur pays d'accueil). Pour savoir si un salarié expatrié est concerné par le PAS, il faudra donc, avant tout, s'assurer de sa domiciliation fiscale.

Dans quels cas un salarié reste fiscalement résident en France?

En règle générale, un salarié qui part à l'étranger dans le cadre de missions temporaires de moins de 183 jours demeure imposable en France. Un salarié effectuant des missions plus longues, mais dont le conjoint ou la majorité des intérêts économiques restent dans l'Hexagone, sera également fiscalement domicilié en France. Néanmoins, dans ce cas, le salaire versé par le pays de mission ne sera pas concerné par le prélèvement de l'impôt à la source, si une convention fiscale entre la France et ce pays réserve au pays d'accueil le droit d'imposer ce salaire.

Prélèvement à la source et employeurs étrangers

À noter que les employeurs étrangers versant des salaires provenant d'une activité exercée en France à un salarié dont la résidence fiscale est en France, devront pratiquer une retenue à la source. Selon qu'ils soient membres de l'UE/EEE ou non, ils auront la possibilité ou le devoir de se faire assister dans leurs démarches par un représentant fiscal en France.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer