Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'idée d'un tarif social pour Internet est relancée

Le Figaro20/01/2011 à 20:28
Le secrétaire d'État à la Consommation, Frédéric Lefebvre, souhaite réunir les opérateurs télécoms la semaine prochaine pour proposer des idées sur ce projet qui concerne l'ADSL et les mobiles, resté lettre morte depuis un an.

Frédéric Levebvre ne lâche pas le morceau. Le secrétaire d'État à la consommation profite de la nouvelle année pour relancer le débat sur un sujet qui lui tient à cœur: le tarif social pour l'ADSL. D'après la Tribune ce jeudi, tous les opérateurs télécoms sont donc conviés à une réunion au ministère de l'Économie le 27 janvier prochain. Le secrétaire d'État souhaite que les professionnels réfléchissent au sujet et surtout «fassent des propositions».

Il y a un an exactement, François Fillon tenait le même discours. Il appelait alors «tous les opérateurs qui le souhaitent» à «proposer une offre sociale spécifique pour permettre aux foyers les plus modestes d'accéder à internet dans des conditions attractives». L'idée était alors d'offrir la possibilité aux plus démunis de bénéficier d'une offre triple play à environ 20 euros par mois. Mais en un an, rien de concret n'a été lancé.

Calquer le modèle du mobile

La situation agace donc Frédéric Lefevbre à qui le sujet tient à cœur. Pour rappel, il avait été à l'origine d'un amendement au projet de loi de modernisation de l'économie 2008, officialisant la création d'un tarif social pour le mobile. Sur ce dernier terrain, les choses sont à un stade plus avancé. Environ 4500 personnes touchant le RSA sont abonnées à un forfait bloqué spécial de 10 euros par mois chez Orange, leur offrant 40 minutes d'appel et 40 SMS. Pour le fixe également, France Télécom propose une offre à 6,49 euros par mois dont bénéficiaient, à fin décembre 2010, 327.000 Français.

Pourquoi alors ne pas faire de même pour Internet, élément essentiel pour lutter contre l'exclusion ? Parce que cela suppose de mettre la main à la poche de façon plus intensive, répondent les opérateurs. Ces derniers alimentent déjà le Fonds de service universel, doté de 30 millions d'euros, qui prend en charge une partie des abonnements pour les personnes dans le besoin. Étendre le service à Internet supposerait de faire gonfler ce fonds d'«au moins 24 millions d'euros par an», selon un professionnel cité par la Tribune.

Ce qui permettrait de proposer un tarif triple play diminué de 5 euros par mois pour au moins 400.000 ménages. France Télécom, plus important contributeur au fonds aujourd'hui, devra supporter l'essentiel des efforts. Pour le gouvernement, les discussions s'annoncent difficiles. Ce sujet est relancé seulement quelques jours après avoir imposé aux professionnels une hausse de la TVA sur l'offre triple play.

LIRE AUSSI:

» ADSL : le gouvernement plaide pour une «offre sociale»

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.