1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

L'exécutif se fâche pour faire appliquer la loi SRU

Le Figaro09/11/2017 à 13:28

Le gouvernement devrait durcir les sanctions contre les villes qui ne respectent pas les quotas de logements sociaux.

«Il ne faut pas laisser passer un signal laxiste sur l'application de la loi SRU (solidarité et renouvellement urbain).» Le gouvernement a décidé de hausser le ton pour faire appliquer ce texte qui oblige les communes de plus de 3 500 habitants à avoir 25 % de HLM. Et c'est Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, qui en est chargé.

Concrètement, il va durcir les sanctions contre les dizaines de villes (Saint-Maur, Saint-Raphaël, Saint-Didier-au-Mont-d'Or...) qui mettent de la mauvaise volonté pour respecter ces quotas de logements sociaux. Amendes multipliées jusqu'à quatre fois, retrait pour le maire du droit d'attribuer les permis de construire... l'exécutif va suivre les recommandations de la commission de suivi de la loi SRU, qui lui a remis un avis il y a quelques semaines à ce sujet. «J'ai demandé aux préfets de région de revoir la copie», résume Jacques Mézard. En clair, ils sont chargés de sévir contre les communes qui ne remplissent pas leurs objectifs en matière de HLM.

Ce gouvernement n'est pas le premier à taper du poing sur la table. En 2013, Cécile Duflot, alors ministre du Logement, avait déjà multiplié par cinq les amendes pour les villes qui ne construisent pas assez de HLM. Mais cette disposition est presque restée lettre morte. Dans la période 2012-2015, seulement cinq villes ont vu leur pénalité quintuplée, les préfets chargés de mettre en application cette mesure n'ayant souvent pas le courage ou l'envie d'entrer en conflit avec les interlocuteurs réguliers que sont les maires de leur département.

Ce énième rappel à l'ordre sera-t-il suivi d'effets? Conscient que cela ne suffira pas, l'exécutif réfléchit à introduire dans la loi des dispositions pour que les PLU (plans locaux d'urbanisme) soient décidés par l'intercommunalité et non plus par les maires. Une façon d'isoler les premiers élus rétifs à la construction de logements.

5 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • gendrefr
    10 novembre09:30

    er3dw etayez vos propos et donnez vos sources!!!!!!!!

    Signaler un abus

  • heimdal
    10 novembre09:12

    Les maires gèrent leurs communes comme des petits rois.Tout pour les commerçants et le centre ville et rien pour le reste .Des communautés de commune qui ne servent qu'a faire payer les petits villages pour les plus gros.Des taxes d'habitatione et taxes ,poubelles qui flambent pour un service public toujours plus minable.

    Signaler un abus

  • kram123
    10 novembre03:57

    Concrètement ça va faire baisser les prix des loyers et le niveau scolaire et faire fuir à l’etr Pas mal de nos compatriotes pour sauver leurs enfant si bravo

    Signaler un abus

  • er3dw
    09 novembre19:07

    marre de la concurrence déloyale des HLM dont le déficit permanant est payé par les bailleurs privé

    Signaler un abus

  • frk987
    09 novembre16:21

    Arrêtez vos fantasmes, votre but est simple : supprimer les communes et faire gérer les dites communes par la préfecture. Avec la taxe d'habitation, il ne restera plus rien aux maires comme pouvoir, alors, allez au bout de l'action....et supprimez les municipalités.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer