Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

L'essentiel de la semaine : hausse du niveau de vie des ménages, surchauffe de l'immobilier selon la BCE, MaPrimeRénov' remplace Habiter mieux, bientôt la résiliation à tout moment pour l'assurance emprunteur ?
information fournie par Le Particulier01/12/2021 à 08:15

(Crédits photo : Pixabay - VisionPics )

(Crédits photo : Pixabay - VisionPics )

Le marché immobilier de la zone euro est en surchauffe selon la Banque centrale européenne (BCE). Le niveau de vie de la plupart des ménages vivant en France a augmenté entre 2017 et 2021. Il faut compter entre 6 et 7 années de revenus pour acheter un logement d‘après les données du courtier Cafpi. A partir de janvier 2022, le programme Habiter mieux, destiné à la rénovation énergétique pour les plus modestes, sera remplacé par MaPrimeRénov' Sérénité. Une proposition de loi cherche à rendre l'assurance emprunteur résiliable à tout moment. L'Autorité des marchés financiers (AMF) alerte les épargnants sur les risques d'investissement dans des obligations hybrides. En 2022, le « Pass culture » sera élargi aux jeunes de 15 à 17 ans.

Sommaire:

  • Immobilier: le marché de la zone euro en surchauffe selon la BCE
  • Hausse du niveau de vie de la plupart des ménages depuis 2017
  • Immobilier: 6 à 7 ans de revenus pour acheter un logement
  • Rénovation: MaPrimeRénov‘ Sérénité va remplacer le programme Habiter mieux
  • Assurance emprunteur: vers une résiliation à tout moment
  • L'AMF alerte les épargnants sur les obligations hybrides
  • Les jeunes de 15 à 17 ans bénéficieront du «Pass culture» en 2022

Immobilier: le marché de la zone euro en surchauffe selon la BCE

La Banque centrale européenne (BCE) s'inquiète d'une surchauffe du marché immobilier de la zone euro dans son dernier rapport sur la stabilité financière, publié mi-novembre 2021. Les prix de l'immobilier ont bondi de plus de 7% au deuxième trimestre 2021 par rapport à la même période en 2020, soit l'augmentation la plus rapide depuis 2005. «Si la reprise économique a également soutenu les fondamentaux à court terme du marché du logement, la poursuite d‘une forte croissance des prix de l'immobilier reste préoccupante», estime l'institution. La BCE s'inquiète notamment de l'assouplissement des conditions d'octroi des prêts immobiliers .

Hausse du niveau de vie de la plupart des ménages depuis 2017

Selon l'Institut des politiques publiques, le niveau de vie a augmenté entre 2017 et 2021 pour les ménages vivant en France hormis pour les 5% des individus les plus modestes. En moyenne, le niveau de vie a progressé de 1,6% au cours de cette période. Des variations importantes sont constatées selon les niveaux de revenu, avec une hausse de +2,8% pour les 1% les plus aisés tandis que les 5% les plus modestes ont enregistré un recul de 0,5%. Le niveau de vie correspond au revenu disponible des ménages (activité, chômage, retraite, revenus du patrimoine, prestations sociales), net des cotisations sociales et des impôts directs.

Immobilier: 6 à 7 ans de revenus pour acheter un logement

Les primo-accédants et les accédants acquièrent respectivement des biens immobiliers représentant 5,96 et 7,17 années de revenus, a observé le courtier Cafpi en octobre 2021. Les primo-accédants restent les moteurs du dynamisme du marché immobilier, selon ce courtier chez qui ils représentent près de 70% de la clientèle. Ces derniers empruntent en moyenne 231.900 euros sur 286 mois. Les taux des crédits immobiliers restent bas mais les conditions d'octroi vont se durcir à partir de janvier 2022 avec l‘inscription dans la loi des recommandations du Haut conseil de stabilité financière (HCSF).

Rénovation: MaPrimeRénov‘ Sérénité va remplacer le programme Habiter mieux

A partir du 1er janvier 2022, MaPrimeRénov‘ Sérénité remplacera le programme Habiter mieux destiné à aider les ménages les plus modestes à effectuer des travaux de rénovation énergétique dans leur logement. Les propriétaires occupants aux revenus modestes pourront ainsi obtenir une aide allant jusqu'à 50% des travaux réalisés, dans la limite de 30.000 euros, mais cumulable avec des primes spécifiques et des aides des collectivités locales. Ils bénéficieront aussi d'un accompagnement individuel. L'ensemble du dispositif MaPrimeRénov' aura une enveloppe budgétaire de 2 milliards d'euros en 2022.

Assurance emprunteur: vers une résiliation à tout moment

Une proposition de loi, portée par la députée Patricia Lemoine et soutenue par le gouvernement, prévoit la possibilité de résilier à tout moment l'assurance emprunteur . Cette assurance ayant pour objet de faire face aux risques liés au décès et à l'invalidité n'est pas obligatoire mais presque systématiquement exigée lors de la souscription à un prêt immobilier. Actuellement, il est possible de résilier son contrat pendant la première année en envoyant un courrier recommandé à son assureur au plus tard 15 jours avant la date anniversaire du contrat. Après la première année, il reste possible de le résilier annuellement, cette fois en envoyant un courrier recommandé au moins deux mois avant la date anniversaire.

L'AMF alerte les épargnants sur les obligations hybrides

Depuis le début de l'année 2021, l'Autorité des marchés financiers (AMF) a reçu 250 appels de particuliers ayant perdu une grande partie de leur investissement dans des sociétés cotées ayant recours à des financements sous forme d'equity lines ou d'obligations convertibles en actions avec bons de souscription d'actions (OCABSA). Le recours à ce type d'obligations hybrides est «le plus souvent le fait de sociétés qui n'ont plus accès au crédit, sous quelque forme que ce soit, du fait de leur situation financière dégradée ou de leurs perspectives insuffisantes», rappelle le gendarme boursier, invitant les épargnants à la prudence.

Les jeunes de 15 à 17 ans bénéficieront du «Pass culture» en 2022

A partir du 10 janvier 2022, le « Pass culture » sera ouvert aux mineurs de 15 à 17 ans. Ces jeunes bénéficieront d'une part individuelle (20 euros pour ceux âgés de 15 ans, 30 euros pour les 16-17 ans) versée sur l'application mobile Pass culture ainsi que d'une part collective allouée aux établissements où ils sont scolarisés. Pour les plus de 18 ans, le Pass culture a été généralisé en mai 2021, consistant en un crédit de 300 euros utilisable pendant deux ans pour découvrir des offres culturelles de proximité et numériques (livres, concerts, théâtres, musées, cours de musique, abonnements numériques...).

4 commentaires

  • 30 novembre09:56

    Et n'oublions pas de déduire l'inflation


Annonces immobilières