Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'encadrement des loyers pourrait concerner l'agglomération parisienne vers 2018

RelaxNews08/04/2016 à 06:10

Le conseil d'administration de l'Olap a demandé à la ministre du Logement Emmanuelle Cosse d'étendre à l'agglomération entière son agrément, pour l'heure limité à Paris intra muros (IakovKalinin/Istock.com)

(AFP) - Les loyers pourraient être encadrés à l'échelle de l'agglomération parisienne dans environ deux ans, annonce jeudi le ministère du Logement, qui a reçu la demande d'agrément de l'Observatoire des loyers de l'agglomération parisienne (Olap), première étape pour l'extension du dispositif.

Réuni jeudi, le conseil d'administration de l'Olap a demandé à la ministre du Logement Emmanuelle Cosse d'étendre à l'agglomération entière son agrément, pour l'heure limité à Paris intra muros.

Cet agrément, qui devrait être obtenu d'ici six semaines, après consultation de divers organismes, permettra à l'Olap de procéder à une collecte de données sur ce périmètre, auprès des bailleurs et des professionnels selon le ministère. Environ deux ans de données fiables sont nécessaires avant la mise en place, comme à Paris depuis le 1er août, de l'encadrement des loyers.

L'agglomération parisienne au sens de l'Insee englobe Paris et les trois départements limitrophes (Hauts-de-Seine, Seine-St-Denis, Val-de-Marne) et une part significative des départements de grande couronne (288 communes sur 1.157). Elle abrite quelque 10,5 millions d'habitants, soit 89% de ceux de la région Ile-de-France.

La loi Alur du 24 mars 2014, portée par l'ex ministre du Logement Cécile Duflot, prévoyait d'encadrer les loyers dans 28 agglomérations en zone tendue (où la demande est très supérieure à l'offre de logements). Mais le dispositif a été cantonné par le Premier ministre Manuel Valls à la capitale, "à titre expérimental" et aux communes volontaires.

Selon la ministre du Logement, le dispositif pourra aussi être effectif à Lille, à la fin de l'année 2016.

"Pendant très longtemps, on a dit que l'encadrement des loyers était impossible à mettre en oeuvre, que ça allait bloquer la construction et la location", a déclaré à l'AFP Emmanuelle Cosse jeudi soir. "On se rend compte aujourd'hui que c'est effectif à Paris et que ça n'a pas empêché d'avoir un parc locatif de haut niveau, et que c'est en train de mettre un coup de pied dans la fourmilière, sur la question des prix", a-t-elle poursuivi.

"Après, il faut aussi regarder l'état du marché locatif, globalement. En fonction des agglomérations, le marché est très différent: on a des évolutions à la hausse à certains endroits comme à Lille, on en a d'autres qui connaissent des baisses importantes", a-t-elle dit.

"Je suis persuadée que comme on a fait la preuve que sur Paris cela fonctionne, et que cela crée une régulation importante, d'autres vont regarder ça d'un autre oeil, y compris des gens qui politiquement y étaient opposés il y a encore quelques années", a conclu la ministre.

Une trentaine d'observatoires locaux des loyers ont vu le jour en France, mais sans pour autant s'engager dans une démarche d'encadrement, qui nécessite de solliciter un agrément.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.