Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

«L'encadrement de la colocation devrait rassurer les propriétaires»

Le Figaro15/01/2014 à 14:11

INTERVIEW - Antonia Piersanti, responsable France du site Appartager.com explique ce que pourrait changer la loi Duflot pour la colocation, et dont la demande s'est accrue ces dernières années.

«Les propriétaires ont toujours été réticents à accepter la colocation... Ils ont peur que leur bien soit abîmé, et ont difficilement confiance. Et quand ils finissent par s'y résoudre, c'est très souvent par défaut», explique Aymeric de Carné, agent immobilier dans le VIe arrondissement de Paris. Une situation qui pourrait pourtant changer, grâce à un encadrement juridique beaucoup plus pointu de la colocation, proposé dans la loi Duflot sur le logement. Antonia Piersanti, responsable France du site Appartager.com, explique pourquoi il est nécessaire de rassurer les propriétaires.

LE FIGARO - Quel est le poids de la colocation sur le marché global de la location?

Antonia Piersanti - Le marché de la location représente environ 3 millions de biens loués chaque année en France (sur combien?). Chaque année, environ 360.000 annonces sont postées pour des colocations. Mais le fossé est profond entre l'offre et la demande: pour 300.000 demandes, il n'y a que 50.000 à 60.000 offres... En fait, la demande a flambé ces dernières années, notamment à cause de la hausse des loyers. Surtout à Paris, qui concentre la moitié des recherches de colocation.

Que pourrait changer la loi Duflot pour la colocation?

Déjà, les députés ont voté hier l'article 1er, qui implique notamment un statut juridique unique pour la colocation. C'est une très bonne nouvelle, même si cela reste une modification infime! Le flou juridique autour de la colocation constitue un frein essentiel au marché. En effet, il n'existe pas de contrat de bail spécifique à la colocation. Cette modification devrait donc rassurer les propriétaires et pourrait davantage les inciter à louer un bien à plusieurs personnes. Mais il y a un autre problème: les propriétaires restent inquiets du «profil» des colocataires sur lesquels ils peuvent tomber.

Cette demande importante de la colocation va-t-elle encore augmenter dans les mois et années à venir?

Il n'y a en tous cas aucune raison qu'elle baisse... Les prix du marché poussent les locataires (étudiants, mais aussi les jeunes actifs) à chercher des colocations. Le réel enjeu pour ce marché, c'est d'équilibrer le plus possible le différentiel actuel entre l'offre et la demande. Lever les freins à la colocations doit être un but ultime. Quand on connaît les difficultés rencontrées pour se loger aujourd'hui, pouvoir loger plusieurs personnes au même endroit est une solution qui est tout de même pratique... Surtout en période de crise, où les emplois sont précaires, et où trouver un appartement relève parfois du parcours du combattant. La colocation est une excellente alternative. Il faut arriver à rassurer les propriétaires, afin que la colocation devienne aussi normale qu'une simple location!

SERVICE:

» Retrouvez les annonces immobilières dans toute la France avec Explorimmo


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.