Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'automobile et les télécoms font la fierté des Français

Le Figaro22/03/2012 à 16:11
Selon eux, Renault, PSA et Orange sont les marques qui représentent le mieux le pays dans le monde, révèle le dernier Observatoire de la marque France.

Le «made in France» est un thème à la mode. Et les candidats à la présidentielle n'hésitent pas à rhabiller leurs militants en tenues de la marque bretonne Armor Lux pour prouver leur engagement en la matière. Seuls 49% des Français, pourtant, se disent prêts à payer plus cher pour des produits locaux, selon le dernier Observatoire de la marque France*, publié ce jeudi par Viavoice et l'agence marketing W&Cie. Moins enclins au protectionnisme que les candidats, ils sont plutôt favorables à une promotion offensive du «talent et de la performance des entreprises françaises à l'international». C'est pourquoi, ils plébiscitent massivement (à 87%) la création d'une «marque France». «L'hypothèse d'une récession provoque (...) une recherche frénétique de pôles de confiance relevant du réflexe de survie», décrypte Denis Gancel, président de W&Cie, dans une note de blog récente. «La "Marque France" peut être un levier exceptionnel de redynamisation de notre croissance.»

En guise de porte-drapeaux, les Français élisent sans hésiter l'industrie automobile et les télécoms! D'après l'étude, 30% d'entre eux placent Renault en tête des entreprises qui donnent la meilleure image de la France dans le monde. Une image qui a pourtant été sévèrement écornée par l'affaire de faux espionnage qui lui colle à la peau depuis fin 2010. Toujours est-il que le constructeur au losange est suivi par son rival PSA Peugeot Citroën (27%) et ce, alors que l'année 2011 n'aura pas été flamboyante pour les ventes des groupes automobiles français. Assez loin derrière, l'opérateur de téléphonie Orange arrive en troisième position (13%).

Le luxe n'a pas la cote

Pour 60% des Français, l'industrie est l'un des «principaux atouts économiques» du pays, juste derrière les services (61%). Ceci explique pourquoi, après le trio de tête, les sociétés Bouygues (4e rang), Total (5e) et EADS/Airbus (6e) sont citées parmi les meilleures ambassadrices de la France. Étrangement, les fleurons du luxe français, pourtant plébiscités à l'étranger, récoltent moins de «votes». Cité par 8% des sondés, L'Oréal décroche la septième position, suivi par Chanel (8e), LVMH (10e) et Dior (11e). Réalisant le même score (6%), EDF se glisse dans ce petit groupe, à la neuvième position. Enfin, la distribution et l'agroalimentaire sont en queue de peloton, Carrefour (5%) et Danone (4%) arrivant respectivement en 12e et 15e positions. Mais le gros perdant de cette édition de l'Observatoire est Areva, qui a rassemblé 3% seulement de citations cette année contre 12% l'année dernière. L'industrie nucléaire a perdu son potentiel de séduction depuis la catastrophe de Fukushima il y a tout juste un an.

(*) Sondage réalisé du 22 au 29 février 2012 en ligne, auprès d'un échantillon de 1001 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

LIRE AUSSI:

» Armor Lux profite de la campagne électorale

» Les produits «made in France»

» «Made in France»: comment le consommateur s'y retrouve

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.