Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

L'Aspim interpelle le gouvernement sur l'importance des fonds immobiliers

Primaliance15/09/2017 à 08:00

C'est un fait certain, l'IFI va remplacer l'ISF. Dans le silence du gouvernement sur le régime applicable aux SCPI et aux OPCI, l'Aspim défend les véhicules immobiliers en tant qu'acteur indispensable du financement de l'économie. 

Il s'y était engagé pendant sa campagne, Emmanuel Macron supprime l'ISF... mais le remplace par l'IFI (Impôt sur la fortune immobilière). Le projet qui est susceptible encore d'amendements et d'ajustements sera présenté fin septembre dans le cadre de la loi de finance 2018. Reste que l'acronyme « IFI » laisse place à peu d'ambiguïtés. L'immobilier reste dans le viseur de l'impôt. Si le mystère perdure sur le statut financier des SCPI et OPCI, l'Aspim œuvre déjà et interpelle le gouvernement à décider « avec tout le discernement souhaitable ». L'association insiste sur des choix opérés par quelques 700.000 épargnants et qui sont des produits financiers règlementés par le code monétaire et financier et contrôlés par l'AMF au même titre que les OPCVM.

Acteurs institutionnels largement destinés à la préparation de la retraite des particuliers, les fonds immobiliers participent activement au financement de l'économie française. Comment ? En louant des biens à des entreprises de toutes tailles qui n'ont ni intérêt ni vocation, voir même les moyens d'être propriétaires de leurs murs. L'ASPIM estime même « que plus d'un million d'emplois sont abrités dans des locaux détenus par les SCPI et les OPCI ».

L'autre argument soulevé relève que les sociétés de gestion sont des acteurs professionnels de la gestion d'actifs. A ce titre, leur surface financière et la délégation de gestion qu'elles proposent permettent de réaliser un placement optimisant la maîtrise des risques. Bref, on est loin de la sulfureuse rente immobilière « sans risque et économiquement stérile » ! Les SCPI et OPCI appartiennent à un écosystème qui alimente « un cercle vertueux de financement des besoins en infrastructure immobilière des agents économiques en France. Ils sont en quelque sorte la trame immobilière des fonds de pension dont notre pays a tant besoin ». Enfin si les enjeux financiers restent « mesurés », l'impact d'un assujettissement des SCPI et OPCI à l'IFI serait « en revanche redoutable » quant à leur légitime  appréciation de « pilotes professionnels de l'épargne des ménages et des investissements institutionnels dans le domaine immobilier ». Conclusion, « l'ASPIM demande au gouvernement de prévoir expressément que les parts ou actions de fonds immobiliers ne soient pas incluses dans le périmètre de l'assiette du futur IFI ». 

Retrouvez cet article sur Primaliance.com

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.