Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Ipagoo, le nouveau compte sans banque

Le Figaro10/02/2015 à 12:29

Ce compte en ligne lancé simultanément dans quatre pays européens, vise à faciliter la vie des particuliers vivant dans plusieurs pays du Vieux Continent et des PME exportatrices.

Un nouveau compte de paiement sans banque vient de voir le jour. Contrairement au compte Nickel lancé il y a un peu plus d'un an, qui cible les particuliers les plus modestes et peut être ouvert chez les buralistes, ce nouveau compte baptisé ipagoo, s'adresse principalement aux particuliers aisés vivant dans un autre pays européen que le leur et aux PME et PMI exportatrices. «30 millions de personnes vivent dans un autre pays que leur en Europe. Et on compte en Europe environ 2,5 millions de PME et de PMI exportatrices», justifie Carlos Sanchez, directeur général d'ipagoo. Ce compte, uniquement accessible sur Internet (tablettes et smartphones) cible aussi les transfrontaliers ou encore les étudiants séjournant dans un pays européen dans le cadre par exemple du programme Erasmus.

Filiale de Orwell, groupe de services financiers britanniques, ipagoo a pour ambition de faciliter la gestion de trésorerie des particuliers et des entreprises, habitués à jongler avec plusieurs comptes dans plusieurs pays et devises (comme les très nombreux Français vivant en Grande-Bretagne par exemple). Les clients peuvent ainsi détenir des comptes courants dans plusieurs devises (euros, dollars et livre sterling), des cartes bancaires et des moyens de paiement mobile dans tous les pays où la société est présente: la France, le Royaume-Uni, l'Espagne et l'Italie. L'Allemagne devrait suivre en fin d'année 2015. «Nous espérons être présents dans 20 pays européens dans deux ou trois ans. Notre objectif est de compter 5 à 6 millions de clients particuliers et 170.000 PME dans cinq ans», espère Carlos Sanchez.

Un package de 14 euros par mois

Ce service a un coût: 14 euros par mois pour un particulier. Ce «package» lui permet d'ouvrir trois comptes (pour lui et pour les membres de la famille comme des enfants ados) chacun dans la devise de son choix. Ce qui lui évite les frais de change. Il pourra ainsi payer avec sa carte bancaire (ou retirer de l'argent) dans la devise du pays dans lequel il se trouve. Le client peut également disposer de cinq portefeuilles électroniques (wallet) et de deux cartes de débit Mastercard, pouvant être rattachées à un ou plusieurs comptes.

Il est aussi possible d'avoir accès à un service de «cash pooling», qui permet par exemple d'alimenter un compte à découvert à partir d'un autre compte ou carrément de payer une facture toujours à partir d'un autre compte. «Cela réduit les besoins de découverts et de trésorerie», justifie Carlos Sanchez. «Traditionnellement un client ayant des besoins internationaux paie 600 à 700 euros de frais bancaires par an. Avec ipagoo, il peut réaliser 30% à 40% d'économies par an», estime ce dernier. Moyennant 19 euros par mois, les entreprises ont accès aux mêmes services et facilités de gestion.

Pour l'heure, ipagoo ne propose ni crédits ni placements, mais la donne pourrait changer. «Nous envisageons de passer des partenariats avec de grandes banques étrangères et des établissements spécialisés», explique Carlos Sanchez. Celles-ci pourraient alors proposer des crédits et des investissements financiers aux clients d'ipagoo.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.