Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Investir dans une résidence pour étudiants

Le Figaro03/10/2011 à 12:48
Le rendement est correct et le ticket d'entrée assez faible.

Depuis deux ans, l'investissement en résidence étudiante a retrouvé des couleurs, notamment grâce aux encouragements de l'État. Mais cela ne devrait pas durer car le projet de loi de finances pour 2012 prévoit de raboter l'avantage fiscal que procure le dispositif Censi-Bouvard. De 18 % aujourd'hui, la réduction d'impôt sera ramenée à 12 % l'an prochain. Un mauvais coup porté au logement étudiant. «Nous estimons le besoin de logements à 250.000 et cette mesure va à l'encontre de la volonté affichée par le gouvernement de doubler le parc étudiants, estime Philippe Jossé, directeur général logement France chez Bouygues Immobilier. Il nous semble souhaitable de faire la distinction entre résidences d'affaires, de tourisme, Ehpad et étudiants et d'encourager l'investissement selon les priorités.» De son côté, Jean-Philippe Bourgade, le PDG de Bouwfonds Marignan, reste serein. «Il ne faut pas dramatiser et tabler sur une baisse d'activité car, de toute façon, il faudra construire pour satisfaire les besoins , explique-t-il, le marché à cinq ans est sain. Nous avons fait une excellente année 2010 et 2011 devrait également être un bon cru, d'autant que les ventes s'accélèrent.» C'est un fait, comme l'an passé, les investisseurs anticipent la baisse de la réduction d'impôt.

Les personnes intéressées aujourd'hui ont-elles encore le temps d'acheter en profitant du régime Censi-Bouvard actuel ? «Bien entendu, s'exclame Jean-Philippe Bourgade, l'offre existe toujours !» Encore faut-il pouvoir concrétiser la vente avant la fin de l'année. «Si l'on considère que l'acte de vente nécessite un mois et demi de délai, les investisseurs ont jusqu'à la mi-novembre pour s'engager» , confirme Philippe Jossé. Si l'investisseur a le statut de loueur en meublé non professionnel (LMNP), le dispositif Censi-Bouvard lui sera acquis et lui procurera, jusqu'au 31 décembre prochain, une réduction d'impôt de 18 % sur le montant de son investissement (HT), réduction étalée sur neuf ans, dans la limite d'un plafond de 300.000 euros. Du fait de la signature d'un bail commercial, l'investisseur a aussi droit à la récupération de la TVA au taux de 19,6 %. À condition qu'il conserve son bien pendant vingt ans. À défaut, le fisc n'hésitera pas à réclamer son dû au prorata des années manquantes.

Malgré tout, ce genre de placement doit être mûrement réfléchi. Car s'il permet d'engranger une économie d'impôt, il implique aussi des contraintes.

Investir dans une résidence étudiante consiste à acheter un logement dans un immeuble conçu pour la vie étudiante, ne comportant que de petites surfaces (studio, 2 pièces maximum) et doté de services facilitant la vie des occupants : réception, cafétéria, laverie, salle d'études, espaces de loisirs... Le ticket d'entrée reste modeste, de l'ordre de 80.000 à 100.000 euros pour un studio de 18 à 20 m².

L'investisseur s'engage par bail commercial d'au moins neuf ans à louer son bien meublé et à en confier la gestion à l'exploitant de la résidence qui se chargera ensuite de sous-louer le bien et de verser un revenu locatif à l'investisseur. Il faut veiller alors à la répartition des charges et à la qualité de l'exploitant .

LIRE AUSSI :

» Le logement étudiant toujours aussi délicat

» Le logement, principale préoccupation des étudiants

» Création d'un label pour un meilleur logement étudiant

» Peut-on encore facilement louer un logement en meublé ?

» Une taxe sur les chambres de bonne


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.