Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Inondations de mai: les indemnisations se font attendre

Le Figaro07/10/2016 à 14:48

Près d'un tiers des sinistrés n'a pas encore été indemnisé, même partiellement. La secrétaire d'État chargée de l'Aide aux victimes, Juliette Méadel, demande le versement «d'avances sur indemnisation» d'ici à la fin de l'année.

L'attente commence à être longue. Quatre mois après les fortes pluies qui ont touché l'Ile-de-France et la région centre en mai dernier, près d'un tiers des sinistrés reste encore sans réponse concernant leur indemnisation, révèle Le Parisien. Les inondations avaient fait quatre morts, 24 blessés et plus d'un milliard d'euros de dégâts en une semaine. Les crues historiques ont engendré «155.000 sinistres, 126.000 chez les particuliers, 16.000 pour des véhicules endommagés et 13.000 pour des professionnels dont l'activité a été affectée», chiffre dans le quotidien Juliette Méadel, secrétaire d'État chargée de l'Aide aux victimes.

Pour aider les victimes, le gouvernement avait pourtant mis en place un fond d'extrême urgence de «plusieurs millions d'euros» pour les sinistrés «sans ressources ayant tout perdu» en attendant les indemnisations des assureurs. Mais les fonds se font attendre. «320 millions d'euros ont déjà été versés par les compagnies d'assurances. 68% des sinistrés ont été totalement ou partiellement indemnisés», note Juliette Méadel. Le fonds d'extrême urgence a déjà versé «700.000 euros à 2000 adultes et 800 enfants en Seine-et-Marne», ajoute la secrétaire d'État.

Du côté des entreprises aussi, les dégâts ont été nombreux. Emmanuel Macron, alors ministre de l'Économie, s'était également rendu à leur chevet et avait annoncé un coup de pouce gouvernemental pour les artisans et commerçants touchés. Une aide qui devait s'appuyer «sur les besoins qui remonteront des chambres de commerce et d'artisanat». «Une aide au redémarrage des entreprises a été débloquée, assure la secrétaire d'État. Dans le Loiret, 400.000 euros ont été versés à plus d'une centaine d'entreprises en difficulté».

Les procédures ont donc débuté, mais restent bien trop longues. Pour expliquer la longueur des démarches d'indemnisation, la secrétaire d'État évoque le nombre de dossiers et «les délais et la lourdeur des expertises» entraînées par des situations compliquées. Juliette Méadel demande désormais à ce que «l'ensemble des sinistrés» reçoivent «des avances sur indemnisation d'ici à la fin de l'année». Elle rencontrera assureurs et élus locaux en octobre prochain, réunion durant laquelle elle souhaite la signature d'une convention entre l'État et les assureurs «pour renforcer la coordination et tirer des leçons pour l'avenir».

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.